En ce moment
 
 

Shudown, chute des marchés: Mnuchin s'est entretenu avec les grandes banques

Shudown, chute des marchés: Mnuchin s'est entretenu avec les grandes banques
Le secrétaire d'Etat au Trésor américain Steven Mnuchin, le 20 juin 2018 à WashingtonMandel Ngan

Le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin a annoncé dimanche avoir eu des discussions individuelles avec les patrons des six principales banques américaines qui lui ont assuré avoir les liquidités suffisantes pour poursuivre normalement leurs opérations malgré le shutdown et après une semaine mouvementée à Wall Street.

Brian Moynihan (Bank of America), Michael Corbat (Citi), David Salomon (Goldman Sachs), Jamie Dimon (JP Morgan Chase), James Gorman (Morgan Stanley), Tim Sloan (Wells Fargo) "ont confirmé avoir d'amples liquidités disponibles pour les prêts aux consommateurs, pour les opérations de marchés et pour toutes les autres opérations", indique Steven Mnuchin dans un communiqué posté sur son compte Twitter.

Ces patrons ont également assuré "que les marchés continuaient de fonctionner normalement", a ajouté le ministre. Il est rare que le ministre des Finances rende public le contenu de ses entretiens avec les grands banquiers du pays.

Le Trésor a par ailleurs indiqué que Steven Mnuchin allait organiser lundi une réunion téléphonique avec un groupe de travail sur les marchés financiers qu'il préside lui-même et qui comprend les responsables de la Réserve Fédérale (Banque centrale), des autorités boursières (Securities and exchange commission, Sec), des responsables des marchés des matières premières ainsi que d'autres régulateurs financiers.

Il s'agit de discuter "de la coordination des efforts pour assurer des opérations de marchés normales", selon le communiqué.

"Nous continuons de constater une forte croissance économique aux Etats-Unis avec une activité robuste des consommateurs et des entreprises", a assuré Steven Mnuchin alors que la Banque centrale vient de revoir en baisse ses prévisions de croissance pour 2018 et 2019.

Il a enfin précisé que le shutdown n'affecterait pas les principales missions du département du Trésor qui disposera des effectifs nécessaires pour les assurer.

Wall Street a enregistré cette semaine son pire plongeon hebdomadaire depuis 2008, remuée notamment par la hausse des taux d'intérêt, la menace de blocage partiel des administrations à Washington (shutdown) qui s'est finalement concrétisée samedi et qui pourrait se prolonger jusqu'à janvier.

La guerre commerciale et la perspective d'un ralentissement économique aux Etats-Unis à partir de l'an prochain ont contribué à cette chute des indices.

Le weekend a également été marqué par des informations de presse affirmant que le président Donald Trump envisageait de limoger le président de la Fed, Jerome Powell, furieux de la décision mercredi d'une nouvelle hausse des taux d'intérêt.

Steven Mnuchin avait dû lui-même monté au créneau pour démentir, au nom du président, qu'il ait cette intention.

Vos commentaires