En ce moment
 
 

Singapour: pas de trottinette sur les trottoirs sous peine de prison

Singapour: pas de trottinette sur les trottoirs sous peine de prison
Des trottinettes électriques circulent sur les trottoirs de Singapour, le 10 octobre 2019Roslan RAHMAN

Singapour a interdit l'usage des trottinettes électriques sur les trottoirs à partir de lundi sous peine d'emprisonnement après une série d'accidents qui ont déclenché la colère d'habitants de la cité-Etat contre ces nouveaux véhicules à deux roues.

Les trottinettes étaient déjà interdites de circulation sur les routes de Singapour et leur usage sera désormais restreint aux pistes cyclables et aux voies reliant des parcs.

"Cette mesure est nécessaire pour assurer la sécurité des piétons après un nombre d'accidents croissant impliquant des conducteurs de trottinettes délinquants malgré le renforcement des contrôles et des efforts de pédagogie", a indiqué l'autorité des Transports de Singapour dans un communiqué.

Le pays du Sud-Est asiatique à la pointe des nouvelles technologies avait rapidement adopté ces engins mais une série d'accidents, des incendies déclenchés sur des bornes de rechargement ou la mort d'un cycliste âgé, ont suscité des appels pour leur interdiction.

Les usagers des trottinettes électriques seront dans un premier temps punis par des avertissements s'ils sont vus sur des trottoirs mais à partir de début janvier ils risqueront une peine de prison allant jusqu'à deux mois et une amende maximum de 2.000 dollars singapouriens (1.200 euros).

Singapour avait déjà imposé l'obligation d'enregistrer ces véhicules et des limites de vitesse.

En France, face à une explosion de l’usage des trottinettes, la vitesse a été limitée à 25 km/h et la circulation interdite sur les trottoirs.

Les conducteurs peuvent emprunter les pistes cyclables ou les routes limitées à 50 km/h ou moins.

Vos commentaires