En ce moment
 

Sky recommande à ses actionnaires d'accepter l'offre de Comcast

Sky recommande à ses actionnaires d'accepter l'offre de Comcast
Le logo de Sky au siège du groupe à Londres le 17 mars 2017Daniel LEAL-OLIVAS

Le groupe de télévision Sky a recommandé à ses actionnaires d'accepter l'offre d'acquisition déposée par Comcast pour 30 milliards de livres, plus élevée qu'une proposition concurrente de Fox.

Samedi en fin de journée, des enchères entre les deux géants américains des médias ont débouché sur le dépôt par Comcast d'une offre d'achat à 17,28 livres par action de l'entreprise britannique Sky, valorisant le groupe à 30,4 milliards de livres au total (33,8 milliards d'euros).

Le groupe de la famille Murdoch, 21st Century Fox, qui possède déjà 39% du capital de Sky, a mis sur la table de son côté 15,67 livres par titre pour rafler les actions qu'il ne possède pas encore, lors de ces enchères exceptionnelles organisées par un régulateur britannique, qui devraient mettre fin à un feuilleton long de deux ans.

L'offre de Comcast étant supérieure, elle a été privilégiée par les membres d'un comité indépendant au sein de la direction de Sky - un groupe de responsables non liés à la famille Murdoch désignés dans l'entreprise pour gérer ces propositions d'acquisition sans conflit d'intérêt.

"Comme membre d'un Comcast agrandi, nous pourrons continuer de nous développer et renforcer notre position de leader des médias en Europe", a expliqué le directeur exécutif de Sky, Jeremy Darroch, se disant "impatient de réunir" les deux sociétés dans la nuit de samedi à dimanche.

Comcast a remporté une bataille semble-t-il décisive en enchérissant davantage samedi sur Sky, un colosse de la télévision européenne présent dans cinq pays (Royaume-Uni, Irlande, Allemagne, Autriche et Italie) et fort de 23 millions d'abonnés.

Pour le PDG de Comcast, Brian Roberts, ce succès constitue une revanche sur Bog Iger, le PDG de Disney, qui lui avait soufflé le contrôle de 21st Century Fox, à propos duquel une bataille distincte - et encore plus coûteuse - a trouvé son épilogue cet été aux États-Unis.

"Nous sommes enthousiastes", s'est réjoui Brian Roberts. "Nous encourageons désormais les actionnaires de Sky à accepter notre offre, que nous espérons concrétiser avant la fin octobre 2018", a-t-il ajouté.

Les actionnaires de Sky vont se prononcer dans les semaines qui viennent sur les offres de Comcast et de Fox. Ils devraient logiquement céder leurs titres au plus offrant - Comcast -, mais une inconnue subsiste à propos de ce que le groupe Fox lui-même va faire de ses actions.

"Nous étudions les options disponibles pour notre part de 39% et ferons une annonce le moment approprié", a déclaré 21st Century Fox qui s'est dit "fier d'avoir contribué" à faire de Sky une entreprise aussi précieuse.

Vos commentaires