Tensions sociales chez Ryanair - Le personnel de cabine de Ryanair en Espagne appelle à la grève en janvier

(Belga) Les syndicats représentant les 1.800 membres du personnel de cabine en Espagne de Ryanair ont menacé vendredi d'une grève en janvier si cette compagnie aérienne irlandaise à bas prix n'acceptait pas d'améliorer leurs conditions de travail et salariales.

Il s'agit du dernier revers en date pour Ryanair qui a dû cette année faire face à une série de débrayages dans plusieurs pays européens. Les syndicats USO et Sitcpla, qui réclamaient que les contrats de travail en Espagne soient conclus en application du droit local et non du droit irlandais comme c'est largement le cas, ont appelé à des arrêts de travail de 24 heures les 8, 10 et 13 janvier en raison de l'échec d'une médiation entre eux et la plus grosse compagnie aérienne européenne à bas prix. Il est "dégoûtant" que Ryanair "continue de refuser à accepter le droit national avec toutes ses conséquences", a commenté dans un communiqué Jairo Gonzalo, d'USO. Ryanair a commencé en décembre 2017, pour la première fois en trente ans d'existence, à reconnaître des syndicats afin d'éviter des grèves pendant la période chargée de Noël. En juillet, des arrêts de travail de pilotes et de membres du personnel de cabine ont causé des perturbations à 600 vols en Belgique, Irlande et Italie ainsi qu'au Portugal et en Espagne, affectant au total 100.000 passagers. Le 28 septembre, le personnel de cabine a débrayé en Allemagne, en Belgique, en Italie, aux Pays-Bas, au Portugal et en Espagne, les pilotes ayant fait de même dans certains pays. La compagnie irlandaise est jusqu'à présent parvenue à conclure des conventions de travail avec le personnel dans plusieurs pays comme le Royaume-Uni, l'Allemagne, le Portugal et l'Italie. L'Espagne est le troisième plus gros marché de Ryanair qui y a installé 13 de ses 89 bases. (Belga)

Vos commentaires