En ce moment
 
 

Trump annonce le lancement d'un commandement militaire américain de l'espace

Trump annonce le lancement d'un commandement militaire américain de l'espace
Le président américain Donald Trump et le général John Raymond, chef du commandement militaire de l'espace, à Washington le 29 août 2019 SAUL LOEB
espace

Donald Trump a annoncé jeudi le lancement d'un commandement militaire américain de l'espace, qui sera chargé d'assurer la domination des Etats-Unis, menacée par la Chine et la Russie, sur ce nouveau terrain de guerre.

"C'est un moment historique, un jour historique, qui reconnaît que l'espace est au centre de la sécurité nationale et de la défense de l'Amérique", a affirmé le président américain lors d'une cérémonie à Washington, ajoutant que ce "Spacecom s'assurera que la domination américaine dans l'espace ne soit jamais menacée".

Pour M. Trump, il s'agit de combattre les ennemis des Etats-Unis qui s'attaquent aux "satellites américains qui sont si importants pour les opérations sur les terrains de guerre et pour notre style de vie chez nous".

Ce nouveau commandement supervisera l'espace - les satellites et les aéronefs de haute altitude - comme un terrain de combat, et sera l'équivalent du Centcom, chargé des opérations militaires américaines au Moyen-Orient.

Après le Spacecom, M. Trump a annoncé la prochaine création d'une "Force de l'espace" qui deviendra une sixième branche de l'armée américaine, aux côtés de l'armée de Terre, l'US Navy, l'US Air Force, le corps des Marines et celui des garde-côtes.

Il avait émis l'idée de cette force en 2018, alors que les opérations dans l'espace dépendent depuis les années 1950 de l'US Air Force.

Le général John Raymond, le chef de ce nouveau commandement militaire, a affirmé que les adversaires de l'Amérique étaient déjà concentrés sur la façon d'utiliser l'espace dans le cadre d'un conflit.

"Nous sommes les meilleurs du monde dans l'espace aujourd'hui, mais notre niveau de supériorité se réduit. Nous voulons avancer vite et rester en tête", a assuré le général de l'armée de l'Air.

Vos commentaires