En ce moment
 
 

Un "Brexit dur" aurait aussi des conséquences chez nous: 40.000 emplois menacés selon Sophie Wilmès

Au micro de Fabrice Grosfilley sur Bel RTL, la ministre du budget Sophie Wilmès parle des conséquences d'un "Brexit dur".

La Banque nationale a calculé qu’un "Brexit dur" sans accord aurait de lourdes conséquences sur l’économie belge. La ministre du budget, Sophie Wilmès, les a détaillées au micro de Fabrice Grosfilley. Elle parle de 40.000 emplois menacés, d’une perte d’environ 10 milliards d’euros soit 2,3% du produit intérieur brut. C’est le pire scénario si la Grande-Bretagne quitte l’Union Européenne sans accord.

Sophie Wilmès a également répondu à Pierre-Frédéric Nyst, président de l’UCM (Union des classes moyennes) qui avait déclaré  "Quand vous avez un fonctionnaire, et ça ne va pas faire plaisir, un fonctionnaire qui lui touche 2600 euros et qu’un indépendant arrive à une pension entre 1225-1500 euros, ben voilà... Ce n’est certainement pas chez les indépendants qu’on doit venir raboter les pensions. Ça, c’est une évidence". La ministre du budget refuse que l’on oppose différentes catégories de travailleurs. Elle précise que le gouvernement a déjà "travaillé sur leur pension".

Vos commentaires