En ce moment
 

Un pharmacien sur quatre conseille des doses nocives de paracétamol

Un pharmacien sur quatre conseille des doses nocives de paracétamol
Environ un pharmacien sur quatre (24%) conseille des doses nocives de paracétamol, a affirmé mercredi l'association de défense des consommateurs UFC-Que choisirMIGUEL MEDINA
Consommation, Medicaments, pharmacie

Environ un pharmacien sur quatre (24%) conseille des doses nocives de paracétamol, a affirmé mercredi l'association de défense des consommateurs UFC-Que choisir, qui a enquêté dans plus de 700 officines.

L'enquête a consisté à envoyer des membres dans 772 pharmacies de 16 agglomérations françaises, pour acheter deux médicaments contre le rhume: Doliprane (1000 mg) et Actifed Rhume jour et nuit. Il est déconseillé d'associer les deux puisqu'ils contiennent le même principe actif, du paracétamol.

Les pharmaciens, dans leur grande majorité, le disent à leurs clients. "Dans 86% des cas, le dispensateur a bien mis en garde sur les dangers d’une association de ces deux produits", d'après l'association.

Mais concernant le dosage, ils ne donnent pas toujours les meilleurs conseils.

"Alors que la dose maximale en automédication est de 3 grammes de paracétamol par jour, 54% des pharmacies ont conseillé une dose supérieure", a constaté l'UFC-Que choisir dans un communiqué.

"Pire, dans une officine sur quatre (24%), le dispensateur a conseillé un traitement aboutissant à des prises supérieures à 4 grammes par jour, soit des doses dangereuses pour la santé", a-t-elle déploré.

L'UFC-Que choisir a plaidé pour "la présence d'un encadré spécifique sur l'emballage des médicaments sans ordonnance, pour informer le consommateur sur les principales interactions et contre-indications ".

D'après l'association, les Français ont dépensé l'an dernier 2,24 milliards d'euros en médicaments sans ordonnance (automédication).

Vos commentaires