En ce moment
 
 

Un projet de fusion Scarlets-Ospreys inquiète les joueurs gallois

Un projet de fusion Scarlets-Ospreys inquiète les joueurs gallois
Le projet de fusion des franchises galloises des Scarlets et les Ospreys a provoqué de vives réactions mardi 6 mars 2019, de la part des joueurs, inquiets pour leur avenir, et des Ospreys, vent debouBORIS HORVAT

Le projet de fusion des franchises galloises des Scarlets et les Ospreys a provoqué de vives réactions mardi, de la part des joueurs, inquiets pour leur avenir, et des Ospreys, vent debout contre la restructuration, alors que le XV du Poireau est en course pour un Grand Chelem dans le Tournoi-2019.

Selon le projet mis au point par le PRB, l'émanation de la Fédération galloise (WRU) qui gère le rugby professionnel, Scarlets et Ospreys devraient fusionner prochainement pour créer une super franchise et laisser la place à une nouvelle équipe dans le nord de la Principauté.

Le "Project Reset" ("projet remise à zéro") vise à créer une seule équipe compétitive avec les provinces rivales de Swansea et de Llanelli, deux cités distantes d'à peine vingt kilomètres. Aucune province galloise n'a encore remporté la Coupe d'Europe.

Le talonneur du XV du Poireau, Ken Owens, président du syndicat des joueurs gallois (WRPA), s'est dit "profondément préoccupé", qualifiant la situation de "plus difficile" de sa carrière et réclamant une consultation des joueurs.

"On nous dit que le sport n'est pas viable dans sa forme actuelle au Pays de Galles et que des changements majeurs sont nécessaires. (...). Mais avec un tel changement, (...) nous sommes profondément préoccupés par l'impact qu'il aura sur les moyens d'existence des joueurs et de leurs familles", a réagi le directeur de la WRPA, Andries Pretorius.

- Ospreys remontés -

De son côté, le président des Ospreys Mike James a démissionné mardi, citant la gestion "catastrophique" du dossier. Une idée partagée par son ancienne équipe, qui a publié un communiqué acerbe en fin de journée.

"L'instabilité créée par l'approche chaotique du PRB (...) a été le comble de l'insouciance et, au mieux, de l'incompétence. Cette approche a donné lieu à (...) une hostilité et une grande incertitude dans le rugby des régions", a écrit l'équipe de Swansea.

"Les Ospreys ne sont PAS sur le point de fusionner avec les Scarlets", a affirmé la franchise, qui estime toutefois que "le rugby des provinces nécessite une restructuration pour rester viable".

"Un nouveau processus doit être mis en place, avec un leadership respecté et compétent (...) qui s'appuie sur la transparence et une véritable consultation", ont réclamé les Ospreys.

Face à l'incertitude et la tempête provoquée par les révélations, la WRU a avancé à mardi l'annonce de la composition du XV du Poireau contre l'Ecosse, initialement prévue jeudi.

Le sélectionneur Warren Gatland a estimé que les joueurs, informés du projet lundi par la Fédération, avaient été "perturbés" alors qu'ils tenteront samedi à Murrayfield de faire un pas de plus vers le Grand Chelem dans le Tournoi des six nations.

"Nous essayons de limiter cette distraction, c'est pourquoi nous avons tenu cette réunion hier (...) afin de pouvoir oublier tout et nous concentrer sur un match important. Il n'y a aucun doute que ce fut une épreuve pour les joueurs ces deux derniers jours", a-t-il déclaré, tout en soutenant une restructuration du rugby gallois.

"Il s'agit d'être capable d'investir suffisamment de moyens financiers et de ressources dans le sport. Je n'aimerais rien de mieux que de voir deux ou trois équipes capables de rivaliser en Coupe d'Europe", a-t-il commenté.

La WRU n'a pas réagi.

Vos commentaires