En ce moment
 

USA: la pub en ligne va dépasser les autres supports en 2019 (étude)

USA: la pub en ligne va dépasser les autres supports en 2019 (étude)
Amazon fait une percée dans la publicité numérique aux Etats-UnisEmmanuel DUNAND
Internet

Le budget alloué à la publicité en ligne aux Etats-Unis en 2019 va dépasser, pour la première fois, celui consacré aux autres supports et la tendance va s'accélérer durant les prochaines années, selon une étude publiée mercredi par le cabinet eMarketer.

Les dépenses publicitaires numériques devraient atteindre 129 milliards de dollars, en hausse de 19%, contre 109 milliards pour les supports traditionnels, en baisse de 4%, selon les estimations d'eMarketer, qui prévoit un bond de 58% de la publicité numérique entre 2018 et 2021, contre une baisse de 4% pour les supports traditionnels (affichage, presse, télévision, radio).

Selon le cabinet, les dépenses de publicité en ligne représenteront quasiment deux tiers des budgets publicitaires en 2021 (62%).

Autre tendance forte: la montée en puissance d'Amazon dans le secteur de la publicité, que le géant de Seattle n'a investi que très récemment.

Amazon devrait ainsi revendiquer 8,8% des dépenses publicitaires sur supports numériques aux Etats-Unis en 2019, contre 1,5% seulement en 2016.

La progression du conglomérat devrait se faire, comme les années précédentes, au détriment de Google --qui perdrait un point de part de marché à 37,2%--, de Microsoft et de Verizon (qui contrôle notamment Yahoo).

Pour Monica Peart, directrice des prévisions au sein d'eMarketer, Amazon présente un avantage important aux yeux des annonceurs car il dispose de données détaillées sur les comportements d'achat des utilisateurs de sa plateforme de commerce en ligne.

"Ce type de données n'était auparavant détenu que par les distributeurs partenaires, qui les partageaient à discrétion", explique-t-elle. Mais aujourd'hui, Amazon propose aux annonceurs d'accéder "aux rayons où les consommateurs font leurs achats".

Face à la progression d'Amazon, seul le réseau social Facebook fait de la résistance avec une part de marché attendue en hausse en 2019 (22,1% contre 21,8%), principalement grâce à Instagram qui diffuse désormais des publicités associées au format "stories".

Vos commentaires