USA: Les ventes de voitures se maintiennent au premier semestre

USA: Les ventes de voitures se maintiennent au premier semestre
Les ventes de voitures aux Etats-Unis se sont maintenues au premier semestre (photo Getty Images North America)JUSTIN SULLIVAN

Les ventes de voitures aux Etats-Unis se sont maintenues au premier semestre, le chiffre exprimé en rythme annuel se montrant solide même si les analystes expriment des inquiétudes sur la solidité à venir du marché.

Selon le site Automotive News, le nombre total de véhicules vendus en juin a atteint 1.551.399 unités, en hausse de 5,2% par rapport à la même période l'an passé, et 8.617.655 sur les six premiers mois (+1,9%)

Le premier constructeur américain, General Motors (GM), a annoncé avoir enregistré une progression de 4,2% de ses ventes à 1,474 million de voitures depuis le début de l'année.

Ford, le deuxième constructeur national, a pour sa part subi une légère érosion de ses ventes à 1,278 million de véhicules (-1,8%) alors que FCA US (Fiat-Chrysler) a écoulé sur les six premiers mois de l'année 1,115 million de voitures (+5%).

"Les gens achètent avec confiance car l'économie se porte bien et ils s'attendent à ce que cela continue", a estimé Kurt McNeil, responsable des ventes aux Etats-Unis pour GM alors que Mark LaNeve de Ford a constaté que les ventes étaient "vraiment solides" avec notamment une forte demande pour les pick-up et les SUV.

Ford a ainsi vu les ventes de son pick-up (camionnette à plateau) F-150, le véhicule le plus vendu aux Etats-Unis, progresser de 4,9% depuis le début de l'année à 451.138 unités.

Du côté des Japonais, Toyota a écoulé 1,189 million d'unités (+3%) en six mois. Ces chiffres ne tiennent pas compte des variations dans le nombre de jours de vente d'une année sur l'autre.

La publication des ventes des voitures aux Etats-Unis est perturbée par la décision de GM de ne plus publier ses chiffres sur une base mensuelle mais seulement trimestrielle alors que les autres constructeurs continuent de le faire mensuellement. Les chiffres pour GM résultent donc d'estimations des sites spécialisés.

Le chiffre qui retient toutefois l'attention des analystes du secteur est celui du SAAR (ventes exprimées en rythme annuel corrigé des variations saisonnières).

Selon les statistiques du cabinet Autodata, il a atteint en juin 17,47 millions de véhicules, soit une hausse de 4,6% sur juin 2017 et de 3,3% sur mai.

Il recouvre toutefois d'importantes disparités avec une hausse sur un an de 12% à 12,01 millions pour les "trucks" (SUV et pick-ups) et une baisse de 8,7% à 5,46 millions pour les berlines.

- Taux de crédit en hausse -

Après des années record depuis 2009, les ventes de voitures neuves aux Etats-Unis ont pour la première diminué en 2017, de l'ordre de 2% à 17,23 millions d'unités écoulées.

"La force de l'économie crée de bonnes conditions pour les constructeurs automobiles actuellement, mais lorsque cela commencera à s'affaiblir, il y a beaucoup d'autres facteurs sous-jacents qui pourraient contribuer à faire baisser les ventes", estime Jeremy Acevedo, analyste chez Edmunds.com.

Il cite le fait que le marché américain est "pratiquement" saturé, les prix des voitures en hausse ainsi que les taux d'intérêt et le fait que beaucoup de propriétaires sont endettés davantage que la valeur vénale de leur véhicule. "Cela dresse le décor pour une contraction du marché", affirme-t-il.

Edmunds.com a indiqué mardi que les taux d'intérêt pour les prêts automobiles avaient atteint en moyenne en juin leur plus haut niveau en neuf mois à 5,82% pour 4,96% un an plus tôt.

"Si certains acheteurs peuvent considérer cela comme une raison de plus d'acheter maintenant avec des taux encore raisonnables, on se rapproche dangereusement du moment où les acheteurs avec des situations de crédit défavorables pourraient renoncer à leur achat s'il revient de plus en plus cher", a souligné M. Acevedo.

En termes de parts de marché, et selon les chiffres d'Automotive News, GM est resté en tête en juin avec 16,5% devant Ford (14,8%), Toyota (13,5%), FCA US (13,1%), Nissan-Mitsubishi (10%) et Honda (9,4%). Le premier constructeur européen est Volkswagen/Audi avec 3,4%.

Le président américain Donald Trump a menacé de frapper les importations de voitures étrangères aux Etats-Unis d'une taxe de 25% au nom de la protection de la sécurité nationale, s'attirant des menaces de rétorsion de la part de l'Union européenne.

Selon les chiffres d'Autodata, le SAAR pour les véhicules fabriqués aux Etats-Unis était pour juin de 13,58 millions, en progression de 2,6% sur un an, et celui des véhicules importés de 3,89 millions (+12,1%).

Vos commentaires