En ce moment
 

Venise régule ses touristes avec des portiques

Venise régule ses touristes avec des portiques
Les touristes à Venise expérimentent le 1er mai 2018 une mesure inédite de portiques d'accès à la cité lagunaireANDREA PATTARO

Les touristes à Venise expérimentaient mardi une mesure temporaire inédite de portiques d'accès à la cité lagunaire, à l'occasion d'un pont férié particulièrement achalandé.

Venise compte 265.000 habitants, mais chaque année près de 30 millions de visiteurs arpentent les ruelles d'une ville transformée en musée et de plus en plus vidé de ses habitants.

Depuis samedi jusqu'au 1er mai, le maire de Venise Luigi Brugnaro a autorisé la police municipale a réguler exceptionnellement les flux de piétons en plaçant des portiques à des endroits stratégiques du centre historique.

En cas d'affluence trop forte, ils sont destinés à être fermés, obligeant ainsi les touristes à emprunter d'autres chemins.

Le maire entend ainsi introduire l'idée d'un "bulletin noir" pour dissuader les touristes de venir lors de certaines périodes, comme par exemple durant le weekend de Pâques.

Les résidents et travailleurs peuvent en revanche circuler librement munis de leur carte de transport vénitienne.

"En tant que Vénitien, je pense que réguler le flux des touristes est juste", a souligné mardi à l'AFP Sean Felt, chargé de renseigner les touristes sur les portiques.

La mesure était jugée "utile" par une touriste italienne qui confiait avoir ainsi une impression de "sécurité et d'ordre", mais un couple de Français était plus partagé.

"Je pense que c'est dommage pour l'activité touristique. Je pense que Venise y perd d'avoir des gens bloqués et frustrés de ne pouvoir aller voir des monuments", assenait Paul.

"C'est choquant d'être bloqué, mais à cette période je suis d'accord", nuançait Valérie. "Le tourisme oui, mais à quel prix? Si c'est pour nuire à la ville..."

Vos commentaires