En ce moment
 

Vent de fraîcheur chez Lanvin avec le nouveau créateur Bruno Sialelli

Mode

Le créateur français Bruno Sialelli a apporté mercredi un vent de fraîcheur à Lanvin, la plus ancienne maison de couture de l’Hexagone encore en activité, avec son premier défilé applaudi au musée de Cluny, à Paris.

Deux tops du moment, Gigi Hadid et Kaia Gerber, fille de Cindy Crawford, ont présenté des pièces de style streetswear et d'inspiration "boho chic" (mélange d'influences bohémiennes et hippies), dans le cadre la semaine parisienne du prêt-à-porter automne-hiver. Place aux couleurs résolument printanières - jaune, rose, bleu ciel, vert tilleul - pour une maison connue surtout pour ses petites robes noires.

Les actrices italienne Asia Argento, figure de proue du mouvement #MeToo et américaine Uma Thurman, étaient parmi les invités de la maison créée en 1889 par Jeanne Lanvin et qui était en perte de vitesse après le départ, en 2015, de son styliste star Alber Elbaz, resté 14 ans aux commandes.

"Il fallait que cela soit fort, que cela marque", a déclaré à la presse en coulisse Bruno Sialelli, 31 ans.

- "Début fabuleux"-

La collection est très riche en imprimés et détails comme ces bottes en cuir avec des tiges en soie imprimée, des baskets frangées, des sacs allant des minaudières en forme de poire aux immenses cabas portés avec de longues robes fluides.

Les vestes style vareuses en bleu ciel, avec pour accessoire un nœud en cuir façon cravate, se déclinent au masculin et au féminin comme des gros cache-cou.

Les pulls masculins sont imprimés de Babar, cet éléphant héros de la littérature pour enfants et pour jeunes, créé par Cécile de Brunhoff et illustré par Jean de Brunhoff parce que "pour tous les Français qui ont grandi avec Babar c'est un élément très touchant et très rassurant", souligne le créateur.

L'imprimé aux visages féminins a été inspiré par le musée de Cluny, musée national du Moyen Age, choisi par le défilé. "En pensant à ce monde médiéval, on a dessiné une sorte de déesse, de prêtresse dans un style manga pour la jeunesse", a-t-il ajouté.

"Quel début fabuleux!", s'est enthousiasmée sur Instagram Suzy Menkes, la doyenne des critiques de la mode.

Dans une interview au Figaro mercredi, Bruno Sialelli a rendu hommage à Jeanne Lanvin dont le modèle commercial "ressemble à celui qui marche aujourd'hui" visant à "élargir le public" en développant "la femme, l'homme, le tailleur, le sportswear"...

Le personnage de ce défilé est "pluriel": "nous établissons des passerelles entre les genres, par le concept des looks, les produits". "Cette maison a une légitimité à offrir autre chose qu'un vestiaire du soir. On imagine la femme Lanvin porter une robe floue de couleur forte ou une robe noire et dorée avec des ballerines et des bijoux".

Inconnu du grand public, le designer français qui a commencé sa carrière à 16 ans comme costumier junior à l'opéra de Marseille, a travaillé précédemment sur les collections homme chez Loewe (groupe LVMH), ainsi que pour les collections femme chez Balenciaga, Acne Studios, et pour Paco Rabanne.

- Dries Van Noten: la vie en roses -

"Une rose est une rose est une rose", ce poème de Gertrude Stein a inspiré le créateur belge Dries Van Noten, le roi des imprimés.

Pour cette collections ils sont élaborés à partir des photos de roses dans le jardin personnel du créateur prises en octobre 2018, en gardant toutes les ombres et imperfections.

Si le défilé entre les poutres de béton des sous-sols du palais de Tokyo commence avec des total looks gris, c'est pour mieux introduire la fleur. La rose apparaît d'abord telle un collier sur une chemise grise, puis sur un col roulé lilas, sur des robes droites fluides avant de fleurir sur de longues doudounes noir et beige.

Evoquant les costumes masculins des années 1940-1950, les épaules des vestes et manteaux sont larges, mais les tailles sont soulignées par des ceintures. Les tailleurs se portent avec des bottines à plateforme. Les cols et écharpes sont en fausse fourrure en couleurs vives.

Le mauve poudré, l'orange néon, le vert menthe, le jaune: les couleurs explosent et se mixent de façon inattendue, des collants turquoise assortis aux escarpins de la même couleur se mettent avec une robe à roses dorées.

Vos commentaires