En ce moment
 

Voici comment ces millions de vers de terre ont fait de cette société tournaisienne le leader européen du lombricompost

Dans le Tournaisis, ce sont des vers de terre qu'une société utilise pour faire du compost. On connaissait déjà cette technique naturelle, mais là, ça se fait à l'échelle industrielle. "Pur ver" est devenue la plus grande usine de lombricompst en Europe.

Sous la terre de ce hangar visité par Jimmy Meo et Michaël Dans pour le RTL info 13h, pas moins 10 millions d'"ouvriers" sont au travail. Ces vers fabriquent en effet le produit final : du compost. Le fondateur de Pur Ver, Alexandre Meire, n'a qu'à les loger et les nourri. Après, ils s'occupent de tout.

"Ils vont principalement ingérer de la matière et ce qui va sortir du ver est beaucoup plus riche que ce qui est rentré, explique le chef d'entreprise. En fait, on a 10 millions de 'petites usines'. Chaque ver va travailler à ingérer la matière, va l'enrichir très fortement notamment avec des bons micro-organismes et ça va ressortir dans ce qu'on appelle le lombicompost"

En fait, ils sont placés dans des conditions optimales: de l'humidité et 25 degrés constamment. De quoi proposer un produits presqu'irréalisable naturellement.

Le plus grand site de lombricompost d'Europe

Ce projet est né en 2012 à l'université de Gembloux et vu son succès, Stéphane Cossement, agriculteur, s'y est associé. Il propose des infrastructures plus grandes et son savoir-faire, notamment pour les mélanges qui nourrissent les vers. "Ça peut aller du café au chicon au carton, avec une base de compost, explique-t-il. Et donc, l'idéal, c'est mélanger le plus homogènement possible pour distribuer après dans les wagonnets".

En 5 ans, un homme d'affaire, un agriculteur et un biologiste ont fait de cette entreprise fertile le plus grand site de lombricompost en Europe. Les maraîchers bio et entreprises de jardin se l'arrachent. Et désormais, vu la réussite de Pur Ver, des petites quantités sont également proposées aux particuliers.

Vos commentaires