En ce moment
 
 

Wall Street, au lendemain d'une forte hausse, reperd des forces

Wall Street, au lendemain d'une forte hausse, reperd des forces
Wall Street cède du terrain à l'ouvertureAngela Weiss

A découvrir

La Bourse de New York, sur des montagnes russes depuis le début de la semaine, reculait de nouveau fortement à l'ouverture jeudi après avoir enregistré la veille sa meilleure séance depuis 2009: le Dow Jones perdait 1,44% et le Nasdaq 1,60%.

Vers 14H45 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average perdait 1,45% à 22.547,23 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, reculait de 1,25% à 6.472,53 points.

L'indice élargi S&P 500 se dépréciait de 1,36% à 2.434,11 points.

Les indices vedettes de Wall Street étaient pourtant repartis nettement de l'avant mercredi après une chute tout aussi spectaculaire au cours des séances précédentes, le Dow Jones Industrial Average grimpant de 4,98% et montant au passage de plus de 1.000 points, son plus fort gain en point jamais enregistré, et le Nasdaq s'appréciant de 5,84%.

"Le rebond de mercredi a peut-être été historique mais les investisseurs pariant à la hausse doivent encore monter au créneau pour reprendre le contrôle", a estimé Patrick O'Hare de Briefing.

Sans information majeure, le marché est perturbé par l'incertitude sur la croissance mondiale, assombrie par "un épais brouillard de menaces" venant de multiples fronts.

En Chine notamment, les bénéfices des entreprises du secteur industriel ont reculé de 1,8% en novembre par rapport à l'an dernier, s'affichant en baisse pour la première fois en trois ans.

Parallèlement, aux Etats-Unis, la fermeture partielle des administrations se poursuivait pour le sixième jour consécutif sans qu'aucune issue ne semble en vue, Donald Trump continuant à réclamer que le financement d'un mur à la frontière du Mexique soit inclus dans une loi budgétaire, ce à quoi s'opposent les démocrates.

Sur le front des indicateurs, les demandes hebdomadaires d'allocations chômage aux Etats-Unis ont légèrement reculé la semaine dernière, le département du Travail ayant recensé 216.000 nouvelles inscription.

Le marché obligataire se redressait un peu, le taux d'intérêt sur la dette à dix ans des États-Unis reculant à 2,756%, contre 2,808% mercredi à la clôture, et celui à 30 ans à 3,004%, contre 3,065% la veille.

  1. Nasdaq

Vos commentaires