Wall Street, déçue par les résultats de Morgan Stanley, ouvre en baisse

Wall Street, déçue par les résultats de Morgan Stanley, ouvre en baisse
Wall Street recule à l'ouverture, affectée par les résultats jugés décevants de la banque Morgan StanleyBryan R. Smith

A découvrir

Wall Street reculait jeudi peu après l'ouverture, affectée par les résultats jugés décevants de la banque Morgan Stanley, les courtiers en profitant pour reprendre leur souffle après un début d'année encourageant à la Bourse.

Vers 15H20 GMT, l'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, perdait 0,21%, à 24.155,17 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, reculait de 0,07%, à 7.029,67 points.

L'indice élargi S&P 500 cédait 0,06%, à 2.614,47 points.

La place new-yorkaise avait clôturé en hausse mercredi, aidée par les géants bancaires Goldman Sachs et Bank of America, qui ont respectivement gagné 9,54% et 7,16% après des résultats trimestriels révélant de confortables bénéfices: le Dow Jones avait pris 0,59% et le Nasdaq 0,15%.

La banque d'affaires Morgan Stanley chutait de 6,14% peu après l'ouverture, après avoir fait part d'un environnement "incertain" qui a notamment freiné ses activités spéculatives.

Son bénéfice par action ainsi que son chiffre d'affaires trimestriels se sont révélés inférieurs aux anticipations des analystes.

Cette chute pesait sur l'ensemble du sous-secteur de la finance au sein de l'indice S&P 500, qui perdait 0,89%, au lendemain d'un bond de 2,20% ayant suivi les résultats positifs de Goldman Sachs, Bank of America, et BNY Mellon.

L'humeur des investisseurs était en outre affectée jeudi, selon les analystes de Wells Fargo, par des informations de presse concernant l'ouverture d'une enquête de la justice américaine contre la société chinoise Huawei sur des soupçons de vol de technologies et la possibilité que l'administration Trump impose de nouveaux tarifs douaniers sur les véhicules européens.

- Forte hausse en janvier -

Plus largement, le marché se heurtait jeudi matin à des seuils techniques importants après un début d'année en forte hausse. Le seuil des 2.600 points sur le S&P 500 est évoqué depuis plusieurs semaines par les analystes comme très difficile à passer durablement.

L'indice, regroupant les 500 plus grosses sociétés cotées aux Etats-Unis, a reculé seulement trois fois depuis le 1er janvier, dans le sillage d'un mois de décembre chaotique. Il a pris plus de 4% depuis le début de l'année.

"Autrement dit, la poursuite de la hausse va être plus difficile que la balade de santé à laquelle nous avons assisté depuis que les indices ont atteint leur plus bas niveau le 24 décembre", a signalé Patrick O'Hare, de Briefing.

Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt sur la dette à dix ans montait à 2,736%, contre 2,722% mercredi à la clôture, et celui à 30 ans reculait à 3,067%, contre 3,071% la veille.

Parmi les valeurs du jour, Alcoa montait de 2,90%. Le producteur d'aluminium et de bauxite a renoué avec les bénéfices au dernier trimestre 2018, bénéficiant d'une hausse des prix, et s'est montré plutôt optimiste pour 2019 tout en anticipant une demande moins forte.

L'entreprise ferroviaire CSX perdait 2,25% malgré un bénéfice par action trimestriel en hausse. Le groupe a revu à la baisse ses prévisions sur l'ensemble de l'année.

  1. Nasdaq

Vos commentaires