En ce moment
 
 

Wall Street en hausse à l'ouverture pour terminer la semaine

Wall Street en hausse à l'ouverture pour terminer la semaine
Des passants devant le New York Stock Exchange (NYSE) et une statue de George Washington à Wall Street (New York), le 23 mars 2021Angela Weiss
 

A découvrir

 

La Bourse de New York montait à l'ouverture vendredi, se montrant en mesure de terminer sur des gains hebdomadaires après un début de semaine difficile à cause des craintes de l'impact économique du variant Delta.

Vers 16H15 GMT, l'indice Dow Jones progressait de 0,35%. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, avançait de 0,28%.

L'indice élargi S&P 500 prenait 0,43%.

La veille, clôturant dans le vert pour la troisième séance de suite, le Dow Jones avait grappillé 0,07% à 34.823,35 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, avait pris 0,36% à 14.684,59 points et l'indice élargi S&P 500 0,20% à 4.367,48 points.

"Le marché prolonge un rebond notable en début d'action après la forte baisse de lundi et les actions sont en bonne voie pour afficher des gains hebdomadaires", affirmaient les analystes de Charles Schwab.

Si les indices terminent la semaine dans le vert, ce serait le quatrième gain hebdomadaire sur les cinq dernières semaines.

La série de bons résultats trimestriels et de projections plutôt optimistes de la part des chefs d'entreprises aidait à brosser un tableau positif de l'activité malgré la crainte que la hausse des cas de Covid-19 dans le monde ne fasse dérailler la reprise.

Le groupe American Express (+3,52% à 176,91 dollars), membre du Dow Jones, a vu son chiffre d'affaires bondir de 33% au 2e trimestre, après cinq trimestres consécutifs de baisse, grâce au regain d'achats des consommateurs.

Kimberly Clark, le groupe de produits d'hygiène de grande consommation, en revanche connaissait des lendemains qui déchantent après une année faste à cause des confinements et de la pandémie. Le groupe a abaissé ses prévisions de bénéfice annuel ce qui faisait reculer le titre de 2,93%.

Du côté de la tech, Snap grimpait de 24% à 78,17% après avoir annoncé jeudi une progression plus forte qu'attendue des utilisateurs de l'application Snapchat à 293 millions.

Les investisseurs misaient aussi sur les grands noms du secteur comme Facebook (+2,98%) et Alphabet, maison mère de Google (+1,68%), avant l'annonce de leurs résultats la semaine prochaine avec ceux d'Apple et de Microsoft.

Plusieurs actions de groupes chinois étaient dans la tourmente alors que Pékin durcit son action règlementaire à l'encontre notamment des entreprises du pays cotées à l'étranger.

Le "Uber chinois", Didi, dégringolait de 16,47% alors que les régulateurs chinois envisagent de prendre des sanctions exemplaires à l'encontre de la start-up, dont une amende record. Cela intervient après la levée de 4,4 milliards de dollars par Didi lors de son entrée fin juin à la Bourse de New York, à laquelle Pékin n'était pas favorable.

Le géant du commerce en ligne Alibaba, lui même l'objet d'une amende de 2,3 milliards d'euros en avril, lâchait 4,23% à Wall Street à 205,23 dollars.

  1. Nasdaq

 




 

Vos commentaires