Wall Street en ordre dispersé, le Nasdaq à un record

Wall Street en ordre dispersé, le Nasdaq à un record
Traders sur le parquet du New York Stock Exchange le 17 janvier 2018SPENCER PLATT

Wall Street a terminé en ordre dispersé lundi, l'indice Dow Jones (-0,62%) souffrant des craintes d'une guerre commerciale mondiale attisée par Donald Trump tandis que le Nasdaq (+0,36%) a fini à un nouveau record.

Selon les résultats définitifs à la clôture, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a perdu 157,13 points à 25.178,61 points

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a pris 27,51 points à 7.588,32 points.

L'indice élargi S&P 500 a abandonné 0,13%, ou 3,55 points, à 2.783,02 points.

"Le marché a été agité. L'inquiétude est assez évidente et on l'a observée à travers les grandes industries exportatrices américaines telles que Boeing: la crainte d'une guerre commerciale augmente", a noté Peter Cardillo de First Standard Financial.

L'avionneur américain a perdu 2,91% à 344,19 dollars le jour du 31e anniversaire de son entrée dans l'indice Dow Jones, un anniversaire partagé avec la firme Coca-Cola (-0,65% à 44,53 dollars).

"Toutes les multinationales sont exposées aux menaces de rétorsion", a noté quant à lui Art Hogan de Wunderlich Securities.

La commissaire européenne au Commerce Cecilia Malmström a affirmé lundi que l'Union européenne se défendrait face à ceux qui veulent l'"intimider" par des mesures protectionnistes après que M. Trump a imposé des droits de douane de 25% sur l'acier et 10% sur l'aluminium.

Signe de l'appréhension des marchés, les valeurs de l'industrie regroupées au sein de l'indice S&P 500 ont perdu 1,17%, de loin la plus forte chute parmi les 11 secteurs qui composent l'indice élargi.

Selon Tom Cahill de Ventura Wealth Management, il est toutefois "trop tôt pour paniquer", les mesures concrètes n'ayant pas encore été annoncées.

- Nouvelle acquisition pour Apple -

Par ailleurs, l'indice Nasdaq a été peu influencé par le contexte et a affiché un nouveau record, les entreprises de la technologie étant pour le moment épargnées par les inquiétudes sur une guerre commerciale.

Le marché obligataire se détendait nettement: le taux d'emprunt à 10 ans des Etats-Unis reculait à 2,864% contre 2,894% vendredi soir, et celui à 30 ans baissait à 3,123% contre 3,158% en fin de semaine dernière.

Parmi les valeurs du jour, le géant technologique américain Apple a avancé (+0,97% à 181,72 dollars). La firme à la pomme va racheter Texture, un service d'abonnement illimité à des magazines en ligne.

La banque d'affaires Goldman Sachs a progressé (+0,96% à 273,38 dollars) après avoir annoncé lundi le départ d'Harvey Schwartz, un de ses numéros 2, trois jours seulement après une information de presse faisant état du retrait prochain de son PDG Lloyd Blankfein.

Le groupe d'agrochimie DowDupont a baissé (-1,23% à 71,34 dollars). La société a annoncé lundi qu'Andrew Liveris quitterait ses fonctions de PDG à compter du 1er avril et serait remplacé par Jeff Fettig.

Le groupe de biotechnologie Biogen a reculé (-2,17% à 279,90 dollars) après la signature d'un accord avec Pfizer prévoyant l'acquisition par Biogen d'un traitement associé à la schizophrénie. La transaction totale pourrait atteindre 600 millions de dollars et permettrait au groupe de pénétrer sur le marché de la neuropsychiatrie.

Vos commentaires