En ce moment
 
 

Wall Street, en pleine saison de résultats, ouvre en hausse

Wall Street, en pleine saison de résultats, ouvre en hausse
La Bourse de New York ouvre en hausseBryan R. Smith

A découvrir

La Bourse de New York a débuté la séance en hausse vendredi alors que les investisseurs digéraient une série contrastée de résultats d'entreprises.

Vers 14H45 GMT, l'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, gagnait 0,70% à 24.730,76 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, s'appréciait de 0,62% à 7.117,44 points.

L'indice élargi S&P 500 engrangeait 0,61% à 2.658,45 points.

Wall Street avait terminé en ordre dispersé jeudi après avoir hésité tout au long de la séance sur la direction à suivre, entre des chiffres trimestriels de bonne tenue et des commentaires peu encourageants sur les négociations avec la Chine: le Dow Jones avait lâché 0,09% tandis que le Nasdaq avait gagné 0,68%.

Vendredi, les résultats des sociétés ayant dévoilé leurs comptes trimestriels étaient diversement reçus.

Le fabricant de semi-conducteurs Intel, qui a été rattrapé en 2018 par le ralentissement du marché du smartphone et celui de l'économie chinoise, chutait notamment de 7,18%.

Les courtiers saluaient en revanche les performances de Starbucks (+3,80%), Colgate-Palmolive (+1,88%) ou Western Digital (+9,54%).

"La majorité des entreprises qui publient leurs chiffres dépassent les attentes", a rappelé Peter Cardillo de Spartan Capital Securities. "Mais les résultats sont aussi de qualité, il n'y a pas de gains exceptionnels, d'annonces de grands plans de suppressions d'emplois ou de réductions drastiques des dépenses", a-t-il ajouté.

Il se disait toutefois surpris par la bonne tenue des indices après l'arrestation de Roger Stone, un ami et conseiller de longue date de Donald Trump qui a été inculpé vendredi dans l'enquête sur les soupçons de collusion entre l'équipe de campagne du milliardaire républicain et Moscou. "Cela pourrait compliquer les problèmes politiques du président", a estimé M. Cardillo.

Pour expliquer la hausse des indices, d'autres observateurs mettaient en avant un article du Wall Street Journal évoquant la possibilité que la Banque centrale américaine puisse suspendre plus tôt que prévu la réduction en cours de son bilan d'actifs.

Ce dernier a gonflé à plus de 4.000 milliards de dollars après les achats massifs de bons du Trésor destinés à soutenir la reprise après la crise financière de 2008. Mais la Fed, pour lentement revenir à la normale, cesse chaque mois de renouveler ses investissements.

Le président de l'institution Jerome Powell avait début janvier indiqué que "le bilan sera considérablement moins élevé qu'il ne l'est actuellement", ce qui avait brièvement déstabilisé les marchés.

Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt sur la dette à dix ans augmentait à 2,733%, contre 2,716% jeudi à la clôture, et celui à 30 ans à 3,052%, contre 3,034% la veille.

  1. Nasdaq

Vos commentaires