En ce moment
 
 

Wall Street, en pleine saison de résultats, recule à l'ouverture

Wall Street, en pleine saison de résultats, recule à l'ouverture
Des traders à la Bourse de New York, le 16 juillet 2019Johannes EISELE

A découvrir

La Bourse de New York a ouvert en baisse mercredi alors que les investisseurs digéraient une nouvelle salve de résultats d'entreprises et restaient focalisés sur la baisse des taux d'intérêt attendue la semaine prochaine.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, perdait 0,36%, à 27.170,55 points, aux alentours de 14H25 GMT.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, lâchait 0,77%, à 8.257,27 points.

L'indice élargi S&P 500 cédait 0,38%, à 3.007,95 points.

Le Nasdaq et le S&P 500 avaient battu des records à la clôture mercredi après avoir respectivement gagné 0,85% et 0,65% tandis que le Dow Jones, plombé par les résultats décevants de Boeing et Caterpillar, avait reculé de 0,29%.

En pleine saison de résultats, la Bourse new-yorkaise était lestée jeudi par les chiffres trimestriels décevants de plusieurs grands noms de la cote.

Ford a annoncé mercredi soir un plongeon de son bénéfice au deuxième trimestre, en raison d'une lourde charge liée à sa vaste restructuration en cours en Europe et en Amérique du Sud. L'action du constructeur automobile chutait de 7,1% vers 14H25 GMT.

Le constructeur de véhicules électriques haut de gamme Tesla, qui a perdu plus d'argent que prévu au deuxième trimestre, voyait son titre dégringoler de 13,2%.

Sur le front des valeurs technologiques, Facebook a fait état d'un bénéfice net en baisse de 50% au deuxième trimestre sur un an, à 2,6 milliards de dollars, à cause de l'amende record de 5 milliards de dollars infligée par les autorités fédérales américaines (FTC). Le titre du géant de la Silicon Valley glissait de 2,1%.

Les marchés surveillaient aussi jeudi la Banque centrale européenne, qui a décidé, sans surprise, de maintenir ses taux directeurs au même niveau, mais a aussi ouvert la voie à une ou plusieurs baisses de ses taux.

- Boeing poursuit sa chute -

Les investisseurs continuaient par ailleurs à se préparer à la réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed) la semaine prochaine, anticipant dans leur majorité que l'institution décide d'une baisse des taux d'intérêt.

"La question la plus importante est de savoir comment la Fed va expliquer sa décision. Si l'institution a de bons arguments pour justifier son choix, ça donnera aux marchés une vision claire des politiques à venir, ce qui est une condition nécessaire pour que les actions fassent encore plus de profit", a souligné Nicholas Colas, co-fondateur de DataTrek.

Par ailleurs, la compagnie aérienne américaine Southwest a annoncé jeudi suspendre ses opérations à l'aéroport de Newark (New Jersey, est), en raison des incertitudes entourant le retour dans le ciel du Boeing 737 MAX, cloué au sol depuis plus de quatre mois après deux accidents ayant fait 346 morts. Son titre lâchait 0,5%.

Boeing, qui avait déjà beaucoup reculé mercredi suite à l'annonce d'une perte record, poursuivait d'ailleurs sa chute en perdant 3,98%.

Parmi les autres valeurs, le groupe américain 3M, qui fabrique notamment des post-it, des rubans adhésifs et des équipements de sécurité et médicaux, a confirmé jeudi ses objectifs financiers annuels en dépit du dollar fort et du ralentissement économique mondial qui affectent ses ventes. Son titre gagnait 2,70%.

L'entreprise de produits chimiques Dow baissait de 3,2%. Le groupe a dégagé un bénéfice supérieur aux attentes au deuxième trimestre mais a prévenu qu'en raison des "incertitudes commerciales et géopolitiques", il devait se montrer très prudent et prévoit en conséquence de baisser de 20% ses dépenses d'investissement pour l'année.

Le service de paiements en ligne PayPal chutait de 5,9% après avoir fait part d'un chiffre d'affaires trimestriel inférieur aux attentes et avoir révisé à la baisse ses prévisions pour l'ensemble de l'année.

Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt sur la dette américaine à dix ans remontait à 2,079%, contre 2,043% mercredi à la clôture.

  1. Nasdaq

Vos commentaires