En ce moment
 

Wall Street en ordre dispersé, lestée par Boeing, GM et Fiat Chrysler

Wall Street en ordre dispersé, lestée par Boeing, GM et Fiat Chrysler
Wall Street évolue en ordre disperséBryan R. Smith

A découvrir

Wall Street évoluait en ordre dispersé après une ouverture en baisse mercredi, fragilisée par la chute des titres Boeing, General Motors et Fiat Chrysler après la publication de leurs résultats trimestriels.

Vers 14H20 GMT, l'indice vedette de la place new-yorkaise, le Dow Jones Industrial Average, perdait 0,39%, à 25.142,60 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, avançait de 0,04%, à 7.844,24 points.

L'indice élargi S&P 500 lâchait 0,04%, à 2.819,29 points.

La Bourse de New York avait déjà terminé mardi en ordre dispersé, les résultats très bien accueillis de quelques entreprises ne masquant pas une légère inquiétude des investisseurs dans le contexte de guerre commerciale: le Dow Jones avait pris 0,79% et le Nasdaq avait perdu 0,01%.

Mercredi, le titre Boeing lâchait 3,24% alors que deux charges d'un montant total de 418 millions liées à une nouvelle hausse des coûts de l'avion ravitailleur KC-46 sont venues éclipser un bond de 25,5% de son bénéfice net au deuxième trimestre.

General Motors reculait quant à lui de 7,19% après avoir abaissé ses prévisions annuelles en invoquant la hausse des coûts des matières premières, conséquence des nouvelles taxes sur les importations d'acier et d'aluminium imposées par l'administration Trump.

Fiat Chrysler (FCA), dont l'emblématique patron pendant 14 ans Sergio Marchionne vient de mourir, plongeait de 11,28% après la chute de son bénéfice net de 35% au deuxième trimestre, nettement en-dessous des attentes des analystes.

Ces résultats "pèsent sur le moral des investisseurs", ont observé les analystes de Charles Schwab.

- Troisième trimestre -

Plus largement, Phil Davis, de PSW Investment, a rappelé que 87% des entreprises du S&P 500 ayant publié mardi soir leurs résultats avaient battu les estimations des analystes.

Or ces entreprises "ne font mieux que de 4,5% en moyenne par rapport aux estimations, contre 5,6% l'an dernier", a-t-il observé. "En fait, les analystes abaissent leurs prévisions du troisième trimestre", a-t-il ajouté.

Parmi les autres entreprises à avoir publié leurs résultats, le marchand de sodas et de boissons non-alcoolisées Coca-Cola prenait 2,30% après avoir dépassé les attentes au deuxième trimestre, profitant d'un attrait renouvelé pour les bouteilles de la marque du même nom, en particulier les boissons light.

Le groupe de messageries américain UPS (+3,42%) a quant à lui profité au deuxième trimestre de la montée en puissance du commerce en ligne, qui dope le nombre de colis à transporter, et d'une hausse de ses prix.

Après la clôture sont attendus les résultats de Facebook, Gilead Sciences, Mondelez, PayPal et Ford.

Les investisseurs étaient par ailleurs mercredi dans l'attente des premiers pas en Bourse de la société Bloom Energy, spécialisée dans le secteur énergétique, sous le symbole "BE".

L'incertitude des marchés à l'ouverture était également liée à la rencontre entre le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et le président américain, Donald Trump, qui évoqueront les conflits commerciaux, a noté Patrick O'Hare, de Briefing.

Le marché obligataire se détendait: le rendement sur la dette américaine à dix ans baissait à 2,942%, contre 2,949% mardi à la clôture, et celui à 30 ans à 3,061%, contre 3,076% en fin de séance précédente.

  1. NYSE

Vos commentaires