En ce moment
 
 

Wall Street monte à l'ouverture, aidée par la reprise des négociations commerciales

Wall Street monte à l'ouverture, aidée par la reprise des négociations commerciales
La Bourse de New York en hausse soutenue par la reprise des tractations commercialesJohannes EISELE

A découvrir

Wall Street a ouvert en hausse jeudi, accueillant avec optimisme la reprise des négociations commerciales entre Pékin et Washington, tandis que la croissance américaine a été plus faible qu'estimé sur les trois derniers mois de 2018.

Vers 13H55 GMT, l'indice vedette de la Bourse de New York, le Dow Jones Industrial Average, prenait 0,22%, à 25.680,79 points.

L'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, gagnait 0,31%, à 7.667,14 points et l'indice élargi S&P 500 avançait de 0,26% à 2.812,59 points.

La Bourse de New York avait reculé mercredi au terme d'une séance sans grand élan, le marché ayant été rendu apathique par les craintes de ralentissement économique international: le Dow Jones avait cédé 0,13% et le Nasdaq 0,63%.

Tandis que la Chine et les Etats-Unis reprenaient jeudi à Pékin leurs négociations commerciales, les analystes citaient des informations de presse de plusieurs médias, pointant des concessions de la part de Pékin sur divers sujets de mésentente, à l'instar de l'accès aux entreprises étrangères à certains marchés et le transfert forcé de technologies.

Mais il leur reste "énormément de travail" pour résoudre leur conflit douanier et aplanir leurs différends sur d'autres sujets, a prévenu le gouvernement chinois, les points d'achoppement restant nombreux.

Egalement source de retour au calme pour les indices après plusieurs séances apathiques, le rebond du taux d'intérêt sur la dette américaine à 10 ans, souvent perçu comme un baromètre des anticipations sur l'inflation et la croissance future.

Ce taux évoluait à 2,400% jeudi peu après l'ouverture après avoir touché quelques heures plus tôt un nouveau plus bas niveau depuis décembre 2017, à 2,338%.

Sur le front des indicateurs, la croissance de l'économie des Etats-Unis a été plus faible qu'estimé à la fin de l'année dernière, à 2,2% au quatrième trimestre en rythme annuel contre 2,6% selon l'estimation précédente, a indiqué le département du Commerce.

Cette croissance est "plus faible qu'initialement rapporté mais n'est pas faible", a décrypté Chris Low de FTN Financial.

Les demandes hebdomadaires d'allocations chômage aux Etats-Unis ont quant à elles reculé plus que prévu, retombant à leur plus bas niveau en neuf semaines, a indiqué le département du Travail.

  1. Nasdaq

Vos commentaires