En ce moment
 

Wall Street monte après une nouvelle avancée dans les négociations commerciales Chine-USA

Wall Street monte après une nouvelle avancée dans les négociations commerciales Chine-USA
Un trader à la Bourse de New York le 13 février 2019Johannes EISELE

A découvrir

Wall Street a ouvert en hausse lundi après le report par les Etats-Unis d'un durcissement de droits de douane sur des milliards de dollars d'exportations chinoises, signe de l'avancée des négociations commerciales entre les deux pays.

Vers 15H40 GMT, l'indice vedette de la Bourse de New York, le Dow Jones Industrial Average, prenait 0,54%, à 26.173,49 points.

L'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, progressait de 0,74%, à 7.583,32 points.

L'indice élargi S&P 500 gagnait 0,47%, à 2.805,86 points.

Entraînée par d'apparentes avancées dans les tractations entre les deux plus grandes économies du monde, la Bourse de New York avait progressé sur l'ensemble de la semaine dernière, le Nasdaq prenant 0,73%, le S&P 500 0,61% et le Dow Jones 0,57%. L'indice vedette de Wall Street a enregistré au passage sa neuvième semaine de hausse d'affilée, sa plus longue série depuis 1995.

"Le vent d'optimisme se poursuit après plusieurs semaines de forte progression", ont signalé les analystes de Charles Schwab.

A cinq jours de la date butoir du 1er mars, le président américain, Donald Trump, a levé dimanche son ultimatum sur le commerce chinois après des "progrès" au terme d'une longue semaine de négociations à Washington.

Concrètement, les Etats-Unis n'imposeront pas à partir du 2 mars de droits de douane de 25% sur 200 milliards de dollars d'importations annuelles de produits chinois, déjà taxés à 10%.

Cette nouvelle a fait s'envoler les places boursières asiatiques: Shanghai a pris 5,6% à la clôture et Shenzhen 5,42%. Les analystes pointaient également un discours du président chinois, Xi Jinping, comme carburant à l'envolée boursière dans le pays, sa prise de parole privilégiant la croissance sur le désendettement du pays.

- Netflix brille aux Oscars -

Cotées à Wall Street, les entreprises chinoises Alibaba et JD.com avançaient de 3,20% et 2,74%.

Très sensibles à la santé du commerce entre Pékin et Washington, les multinationales Boeing et Caterpillar gagnaient 1,11% et 1,23%.

Le président américain a par ailleurs confirmé lundi que sa rencontre avec Xi Jinping, objet de spéculations depuis plusieurs semaines, serait un sommet "pour signer" un accord.

Il a par ailleurs affirmé dans un tweet: "Depuis mon élection en tant que Président, le Dow Jones a pris 43% et le Nasdaq presque 50%. Super nouvelle pour vos 401K qui continuent à croître", en référence aux plans de retraite souscrits par de très nombreux américains et souvent corrélés à la progression des marchés financiers.

Depuis le 8 novembre 2016, date de l'élection du milliardaire américain, le Dow Jones a avancé de 42,7% et le Nasdaq de 46%.

Parmi les valeurs du jour, General Electric a annoncé lundi la cession pour 21,4 milliards de dollars de ses activités biopharmaceutiques au groupe industriel Danaher, le premier fait d'arme du PDG, Larry Culp, nommé en urgence il y a cinq mois pour redresser l'entreprise créée il y a 126 ans. Le titre gagnait 8,70%.

Le film "Roma", produit par Netflix (+1,36%), a raflé trois récompenses lors de la cérémonie des Oscars dimanche, mais pas celui du Meilleur film, remporté par "Green Book".

Warren Buffett, un des plus célèbres et plus célébrés investisseurs au monde, n'a toujours pas nommé son successeur dans sa fameuse lettre annuelle aux actionnaires mais, à 88 ans, il dit toujours rêver d'une acquisition "éléphantesque". Le titre de sa holding, Berkshire Hathaway, prenait 1,35%.

Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt sur la dette à dix ans montait à 2,673%, contre 2,652% vendredi à la clôture, et celui sur la dette à 30 ans à 3,037%, contre 3,016% en fin de semaine précédente.

  1. Nasdaq

Vos commentaires