En ce moment
 
 

Wall Street, optimiste sur les négociations Chine/USA, ouvre en hausse

Wall Street, optimiste sur les négociations Chine/USA, ouvre en hausse
Des courtiers à la Bourse de New York, qui était encouragée à l'ouverture par l'espoir d'avancées dans les négociations sino-américainesJohannes EISELE

A découvrir

La Bourse de New York montait à l'ouverture mardi, encouragée par des signaux positifs dans les discussions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

L'indice vedette de la place new-yorkaise, le Dow Jones Industrial Average, prenait 0,23%, à 27.011,35 points, vers 14H10 GMT.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, montait de 0,31%, à 8.137,42 points, et l'indice élargi S&P 500 de 0,36%, à 3.002,57 points.

Wall Street avait terminé près de l'équilibre lundi, hésitant à s'engager entre des indicateurs américains légèrement meilleurs que prévu et des statistiques décevantes sur l'activité en zone euro: le Dow Jones s'était apprécié de 0,06% tandis que le Nasdaq avait cédé 0,06%.

Plusieurs courtiers sur le marché agricole ont depuis fait part de commandes de soja importantes de la part d'acheteurs chinois, un geste de bonne volonté de la part de Pékin qui impose depuis plus d'un an des taxes douanières très élevées sur l'oléagineux américain.

- BlackBerry chute -

Le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin a par ailleurs confirmé lundi soir dans une interview sur Fox News qu'il allait, aux côtés du représentant américain au Commerce Robert Lighthizer, reprendre les discussions avec leurs homologues chinois début octobre.

"Le président a été très clair sur le fait que si nous pouvons parvenir au bon accord, il veut cet accord", a-t-il souligné. "Si nous ne parvenons pas à un accord satisfaisant, il sera content de continuer à appliquer des tarifs douaniers."

"La confirmation par les Etats-Unis de discussions à haut niveau (...) semble apporter du soutien au marché, même si persistent les inquiétudes sur la croissance mondiale" après les chiffres fragiles en provenance de la zone euro et du Japon", ont souligné les analystes de Charles Schwab.

Apple, fortement présent en Chine, montait de 1,44%.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine évoluait à 1,668%, en baisse par rapport à la clôture de lundi (1,727%).

L'action de BlackBerry cotée à New York chutait de 17,51%. le groupe canadien a fait part d'un chiffre d'affaires trimestriel décevant et de prévisions inférieures aux attentes.

Alphabet montait de 0,76% alors qu'un arrêt de la Cour de justice de l'UE (CJUE) a donné raison à la maison mère de Google en estimant que le "droit à l'oubli" des internautes européens se limitait à l'UE et n'avait pas de portée mondiale pour les moteurs de recherche.

Starbucks (+0,36%) a aussi remporté mardi une première victoire devant cette même instance dans sa bataille contre l'UE qui voulait l'obliger à rembourser des avantages fiscaux indus aux Pays-Bas.

Boeing grappillait 0,02%. Plus de six mois après l'immobilisation au sol de son appareil 737 MAX suite à deux accidents ayant fait 346 morts, il n'y a toujours pas de date pour son retour dans le ciel, a indiqué lundi l'agence fédérale de l'aviation (FAA), le régulateur aérien américain.

Facebook, qui a annoncé lundi soir avoir acheté une start-up cherchant à rendre possible le contrôle d'ordinateurs ou d'autres appareils directement à l'aide du cerveau, et non plus d'une souris ou d'un mouvement de doigt, cédait 0,12%.

  1. Nasdaq

Vos commentaires