En ce moment
 

Wall Street ouvre en baisse face aux doutes sur les négociations Chine-USA

Wall Street ouvre en baisse face aux doutes sur les négociations Chine-USA
Un trader à la Bourse de New York le 1er février 2019Johannes EISELE

Wall Street reculait à l'ouverture vendredi, s'affichant en baisse pour la troisième séance de suite sur fond de doutes lancinants sur les réelles avancées des négociations commerciales entre Washington et Pékin et de résultats d'entreprises mitigés.

Vers 14H45 GMT, l'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, perdait 0,63% à 25.011,50 points.

L'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, reculait de 0,62% à 7.243,42 points.

L'indice élargi S&P 500 cédait 0,49% à 2.692,90 points.

La Bourse de New York avait déjà terminé dans le rouge jeudi, plombée par les tensions commerciales, des inquiétudes sur la croissance mondiale et des publications trimestrielles de sociétés en demi-teinte: le Dow Jones avait perdu 0,87% et le Nasdaq 1,18%.

Les courtiers ont particulièrement été ébranlés par la révision à la baisse des prévisions de croissance dans la zone euro et au Royaume-Uni effectuée par la Banque centrale européenne et la Banque d'Angleterre, signes supplémentaires du ralentissement de la croissance mondiale.

Ils craignent aussi de voir s'enliser les négociations commerciales entre Washington et Pékin alors que le président américain a indiqué jeudi qu'il ne rencontrerait finalement pas son homologue chinois avant l'échéance du 1er mars, date à laquelle les tarifs douaniers américains augmenteront en l'absence d'accord commercial avec la Chine.

"Jusqu'à présent, et malgré peu de preuves solides en ce sens, les marchés étaient optimistes sur la conclusion d'un accord. La position de Trump, à quelques semaines de la date limite, alimente la nervosité des investisseurs", a relevé Jasper Lawler de London Capital Group.

"Alors que la saison des résultats arrive à sa fin aux Etats-Unis, les courtiers vont bientôt de nouveau concentrer leur attention sur tous les développements entourant les négociations. Et sans accord en vue, cela va avoir une influence négative sur les mouvements du marché", a-t-il prédit.

Les résultats du jour étaient quant à eux contrastés.

Le fabricant de jouets Hasbro perdait notamment 0,65% quand son concurrent Mattel s'envolait de 25,32%.

Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt sur la dette à dix ans reculait à 2,636%, contre 2,657% jeudi à la clôture, et celui à 30 ans à 2,983%, contre 2,995% la veille.

Vos commentaires