En ce moment
 
 

Wall Street ouvre en hausse, se focalisant sur une potentielle baisse des taux

Wall Street ouvre en hausse, se focalisant sur une potentielle baisse des taux
Wall Street en hausse, focalisée sur une possible hausse des tauxJohannes EISELE

A découvrir

Wall Street montait mercredi à l'ouverture d'une séance écourtée par les célébrations du 4 juillet, les investisseurs focalisant leur attention, après le commerce, sur une potentielle baisse de taux de la Fed en fin de mois.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, gagnait 0,26%, à 26.857,40 points vers 14H20 GMT.

L'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, avancait de 0,38%, à 8.139,60 points.

L'indice élargi S&P 500 progressait de 0,33%, à 2.982,89 points.

L'indice S&P 500 avait terminé mardi à un nouveau record en deux jours, bien que la tendance générale ait été à une modeste progression en raison des incertitudes au sujet des dossiers commerciaux et d'un plongeon des cours du pétrole.

Le Dow Jones avait gagné 0,29%, le Nasdaq 0,26%, et le S&P 500 0,29%, à 2.973,01 points.

Après avoir hésité lors des deux précédentes séances sur l'interprétation à tirer d'une trêve entre Pékin et Washington dans leur féroce guerre commerciale, les marchés concentraient leur attention mercredi sur les indicateurs économiques et leur signification pour la politique monétaire de la banque centrale américaine (Fed).

- Accommodante -

D'abord, les créations d'emplois dans le secteur privé aux Etats-Unis ont rebondi en juin, mais moins que prévu.

Puis, le déficit commercial a fortement rebondi en mai sous l'effet d'importations record dans le secteur automobile et d'un déficit record avec le Mexique.

"Le marché garde à l'esprit l'idée que la Fed restera accommodante" en raison notamment de ces statistiques jugées plutôt décevantes, a commenté Patrick O'Hare de Briefing.

Les membres de cette institution --dont Donald Trump a proposé mardi deux nouveaux candidats comme gouverneurs-- se réuniront les 30 et 31 juillet, et il est quasi-acquis aux yeux des marchés qu'ils baisseront les taux d'au moins un quart de point.

Les indicateurs économiques du jour ont par ailleurs contribué à faire fortement reculer le taux d'intérêt sur la dette américaine à dix ans, qui évoluait à 1,947%, au plus bas depuis la fin-2016, contre 1,974% la veille à la clôture.

Ce taux est généralement perçu comme le reflet des anticipations de croissance et d'inflation aux Etats-Unis et il recule souvent lorsque ces perspectives s'annoncent moroses.

La séance sera écourtée mercredi en raison des célébrations du 4 juillet et clôturera à 17H00 GMT. Les marchés seront fermés jeudi.

Parmi les valeurs du jour, le canadien Canopy Growth, le plus gros producteur de cannabis légal au monde en termes de capitalisation boursière, chutait de 2,54%.

Le groupe a surpris mercredi en annonçant le départ de son co-PDG, Bruce Linton. Bruce Linton, interviewé sur la chaîne CNBC, affirme avoir "été forcé au départ".

Tesla, le constructeur de voitures électriques, porté à bout de bras par Elon Musk, a livré un nombre record de voitures au deuxième trimestre dans un marché automobile plutôt en berne aux Etats-Unis entre janvier et juin. Son titre gagnait 6,14%.

La société de cyber-sécurité Symantec s'envolait de 14,62% après des informations de l'agence Bloomberg concernant une potentielle acquisition par Broadcom, qui perdait 3,80%.

  1. NASDAQ

Vos commentaires