En ce moment
 

Wall Street ouvre en légère hausse avant une décision de la Fed

Wall Street ouvre en légère hausse avant une décision de la Fed
La Bourse de New York, le 14 septembre 2018SPENCER PLATT

A découvrir

La Bourse de New York montait légèrement à l'ouverture mercredi, les investisseurs se préparant à l'annonce d'une remontée des taux d'intérêt et à de nouvelles prévisions de la part de la banque centrale américaine (Fed).

Vers 14H10 GMT, l'indice vedette de la place new-yorkaise, le Dow Jones Industrial Average, gagnait 0,08% à 26.514,57 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, s'appréciait de 0,16% à 8.020,51 points.

L'indice élargi S&P 500 avançait de 0,08% à 2.917,20 points.

Wall Street avait terminé sans direction franche mardi, hésitant à s'engager avant la conclusion de la réunion de la Fed: le Dow Jones avait cédé 0,26% tandis que le Nasdaq avait gagné 0,18%.

La vaste majorité des observateurs s'attend à ce que le Comité de politique monétaire de l'institution, le FOMC, décide de relever les taux d'intérêt pour la troisième fois cette année.

Aussi, "le marché se concentrera surtout sur les nouvelles prévisions économique de la Fed, les commentaires qui y sont associés, y compris lors de la conférence de presse du (président de l'institution) Jerome Powell, et ce que cela implique pour les décisions à venir", ont souligné les analystes de Daiwa Capital Markets.

- Panne chez Delta -

Les courtiers surveilleront notamment si le communiqué du Comité abandonne ou non l'expression "politique monétaire accommodante" qui décrit depuis presque huit ans la politique monétaire à bas taux, adoptée pour soutenir la reprise.

Les investisseurs scruteront également les prévisions des membres du FOMC sur le niveau des taux d'intérêt à venir. En juin, le Comité avait signalé "la probabilité d'une quatrième hausse cette année, probablement en décembre, de trois hausses supplémentaires en 2019 et d'une hausse additionnelle en 2020", rappellent les analystes de Daiwa.

"Malgré l'intensification des risques liés aux tensions commerciales et des difficultés rencontrées par certains pays émergents, de récents commentaires de Lael Brainard et Charles Evans, (deux responsables de la Fed) habituellement plutôt prudents, ont suggéré que les nouvelles prévisions signaleraient un soutien plus marqué pour le resserrement monétaire", ont-ils ajouté.

Le marché obligataire, qui s'est nettement tendu ces derniers jours en prévision de la réunion de la Fed, se détendait un peu mercredi: le taux d'intérêt sur la dette à 10 ans des Etats-Unis évoluait à 3,083%, contre 3,096% mardi à la clôture, et celui à 30 ans à 3,216%, contre 3,226% à la précédente fermeture.

Les grandes banques, qui profitent en général de taux d'intérêt plus élevés, évoluaient en ordre dispersé mercredi: Citigroup gagnait 0,08% et JPMorgan Chase s'appréciait de 0,11% tandis que Bank of America cédait 0,23% et Wells Fargo perdait 0,17%.

Parmi les autres valeurs du jour, l'équipementier sportif Nike perdait 2,63%. Le groupe a diffusé des résultats trimestriels légèrement supérieurs aux attentes, mais sa marge brute ainsi que le ralentissement de ses ventes en Chine ont déçu.

Le promoteur immobilier KB Home cédait 3,64%, affecté notamment par un chiffre d'affaires inférieur aux prévisions.

La compagnie aérienne Delta prenait 0,54%. Elle a dû mardi soir cesser toutes ses opérations pendant une heure en raison d'un problème informatique, entraînant d'importants retards.

Le laboratoire pharmaceutique Merck s'appréciait de 0,26%. Son conseil d'administration a autorisé le PDG, Kenneth Frazier, à conserver son poste après ses 65 ans.

  1. NYSE

Vos commentaires