En ce moment
 
 

Wall Street ouvre en modeste hausse après le rebond de la veille

Wall Street ouvre en modeste hausse après le rebond de la veille
Le bâtiment du New York Stock Exchange, à Wall Street Angela Weiss
 

A découvrir

 

La Bourse de New York montait légèrement mercredi peu après l'ouverture, les yeux rivés sur les résultats d'entreprises et cherchant à consolider le rebond de la veille à la suite du décrochage de lundi.

Vers 14H10 GMT, l'indice vedette Dow Jones avançait de 0,79% à 34.783,99 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, progressait de 0,40% à 14.557,51 points et l'indice élargi S&P 500 gagnait 0,61% 4.349,46 points.

La veille, après avoir connu sa pire séance de l'année lundi avec l'inquiétude que le regain des contaminations du Covid ne freine la reprise mondiale, les indices avaient récupéré une bonne partie du terrain perdu. Le Dow Jones avait terminé en hausse de 1,62%, le Nasdaq de 1,57% et le S&P 500 de 1,52%.

"On est loin du marché affaibli qui a prévalu" en début de semaine, soulignait dans une note Patrick O'Hare de Briefing.com notant que les valeurs de l'économie traditionnelle "semblaient montrer une certaine vigueur" à l'ouverture.

Alors que le calendrier macro-économique est relativement léger cette semaine, la saison des résultats trimestriels en revanche est passée à la vitesse supérieure mercredi.

Coca-Cola (+2,17% à l'ouverture) a revu ses prévisions à la hausse pour 2021 à la faveur de la réouverture de l'économie. Le groupe anticipe une croissance de 12% à 14% de son chiffre d'affaires.

L'opérateur de télécommunications Verizon (+1,84%), membre du Dow Jones comme Coca-Cola, a pour sa part annoncé un bénéfice et des ventes plus fortes que prévues au 2e trimestre.

Très volatil, le titre du fabricant de vaccins anti-Covid 19, Johnson and Johnson lâchait 0,34% alors qu'il grimpait de 1,2% dans les échanges électroniques précédant l'ouverture.

Son bénéfice net s'est envolé au 2e trimestre et le groupe prévoit la vente de 2,5 milliards de dollars de vaccins anti-Covid pour la totalité de l'année.

Les inquiétudes autour de la propagation du variant Delta du coronavirus restaient de mise. Les concurrents de J&J baissaient comme Moderna -dont la valeur en Bourse a triplé cette année-, qui dégringolait de presque 4% à 295 dollars. Pfizer lâchait 1% à 40 dollars.

Moderna avait beaucoup grimpé ces derniers jours dans l'anticipation de son entrée, mercredi, au sein de l'indice S&P 500 à la place d'Alexion Pharmaceuticals.

Netflix chutait de 2,75% à 516 dollars, après des résultats décevants annoncés mardi après la clôture de la Bourse. Malgré un doublement de son bénéfice trimestriel sur un an, les analystes évoquaient la saturation du marché pour la plateforme de streaming video.

Ses concurrents Walt Disney et ViacomCBS gagnaient respectivement 0,61% et 3,32%.

Sur le marché obligataire, le rendement des bons du Trésor à 10 ans progressait légèrement à 1,26% contre 1,22% la veille.

  1. Nasdaq




 

Vos commentaires