En ce moment
 

Wall Street recule après des résultats d'entreprises contrastés

Wall Street recule après des résultats d'entreprises contrastés
Des traders à la Bourse de New York, le 10 avril 2018Bryan R. Smith

A découvrir

Wall Street reculait mercredi peu après une ouverture en hausse, hésitant après des résultats trimestriels d'entreprises contrastés: le Dow Jones perdait 0,15% et le Nasdaq 0,10%.

Vers 14H10 GMT, l'indice vedette de Wall Street lâchait 37,64 points à 24.748,99 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, abandonnait 7,27 points à 7.273,83 points.

L'indice élargi S&P 500 reculait de 0,98 point à 2.707,37 points.

Mardi, la Bourse de New York avait terminé en nette hausse, stimulée par des résultats d'entreprises meilleurs que prévu, Netflix en tête, et des signaux optimistes sur l'économie américaine: le Dow Jones avait pris 0,87% et le Nasdaq 1,74%.

La publication des résultats trimestriels des entreprises se poursuivait mercredi et elle était "majoritairement positive", d'après les analystes de Charles Schwab.

La banque Morgan Stanley (+2,08%), le producteur d'aluminium Alcoa (+2,22%), et United Continental (+1,87%), maison mère d'United Airlines, avançaient nettement après leurs résultats publiés entre mardi soir et mercredi matin.

Membre du Dow Jones, IBM reculait en revanche fortement (-6,76%) en raison d'une prévision décevante pour l'ensemble de l'année, pesant sur la tendance générale.

"Les bénéfices (des entreprises) aux Etats-Unis et à l'étranger continuent à faire mieux que les anticipations", a toutefois observé Chris Low de FTN Financial.

Les valeurs du secteur de l'énergie profitaient quant à elles d'un rebond des cours du pétrole avant la publication d'un rapport hebdomadaire sur les stocks de brut américains mercredi.

Le contexte géopolitique incitait de son côté à la prudence mais semblait apporter un peu d'optimisme alors que le président américain Donald Trump a confirmé une rencontre secrète à Pyongyang entre le directeur de la CIA et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un.

"Les tensions politiques s'apaisent", a résumé M. Low.

Signe de craintes moins marquées, le niveau de volatilité des marchés continuait son très net repli entamé en début de mois et retrouvait ses niveaux de début mars.

Le marché obligataire évoluait en ordre dispersé: le taux d'emprunt à 10 ans des Etats-Unis avançait à 2,836% contre 2,829% mardi soir, et celui à 30 ans reculait à 3,013% contre 3,020% à la précédente clôture.

Parmi les autres valeurs du jour le groupe ferroviaire américain CSX bondissait (+6,10% à 60,02 dollars) après avoir dévoilé des résultats supérieurs aux attentes au premier trimestre.

Best Buy progressait également (+3,54% à 75,33 dollars) après l'annonce par le groupe de vente de matériel électronique d'un partenariat avec le géant Amazon (+0,74% à 1.515,02 dollars) dans les télévisions connectées.

American Express gagnait 1,09% à 94,88 dollars alors que ses résultats trimestriels sont attendus à la clôture des marchés.

  1. Nyse
  2. Nasdaq

Vos commentaires