En ce moment
 
 

Wall Street progresse, portée par Microsoft

Wall Street progresse, portée par Microsoft
Wall Street ouvre en hausse, portée notamment par la bonne santé des valeurs technologiques, dont MicrosoftJohannes EISELE

A découvrir

La Bourse new-yorkaise évoluait en hausse jeudi peu après l'ouverture, portée notamment par la bonne santé des valeurs technologiques, dont Microsoft.

L'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, gagnait 0,34%, à 27.239,73 points, vers 14H20 GMT.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, s'appréciait de 0,59%, à 8.225,87 points, et l'indice élargi S&P 500 prenait 0,39%, à 3.018,57 points.

Wall Street avait terminé proche de l'équilibre mercredi après une nouvelle diminution des taux directeurs annoncée par la Réserve fédérale américaine (Fed), le Dow Jones s'appréciant de 0,13% et le Nasdaq cédant 0,11%.

Largement anticipée par les acteurs du marché, la baisse de 25 points de base (0,25%) des taux au jour le jour de la Fed, la deuxième cette année, avait d'abord provoqué un recul des indices de la cotation new-yorkaise mercredi.

Ceux-ci sont repartis de l'avant en fin de séance, lors de la conférence de presse du président de la Fed, Jerome Powell, et poursuivaient leur hausse jeudi matin.

"Une des leçons des dernières années est qu'il ne faut jamais donner trop de signification à la réaction initiale des marchés à une décision de la Fed. En écoutant M. Powell hier, il est apparu évident qu'il n'allait pas s'engager par avance à prendre de futures décisions", a noté Patrick O'Hare, de Briefing.

La moyenne des projections des membres de la Fed (tableau des "dot plot") indique en effet que la Banque centrale n'a, pour l'instant, pas l'intention d'aller plus loin dans ses baisses des taux, ni fin 2019 ni l'année prochaine.

Wall Street était également soutenue jeudi par le secteur technologique, en particulier Microsoft, dont le titre progressait de 2,3%.

Le géant américain de l'informatique a annoncé mercredi un programme de rachat de 40 milliards de dollars d'actions et augmenté de 11% (ou 5 cents) ses dividendes trimestriels.

Au sein du S&P 500, les valeurs technologiques progressaient de 0,9%, visiblement portées par une réunion à Washington entre négociateurs chinois et américains en vue de préparer les pourparlers bilatéraux sur le commerce prévus début octobre.

- AT&T progresse -

Au rang des indicateurs économiques, les reventes de logements aux Etats-Unis, qui représentent en volume 80% des transactions immobilières, ont progressé en août pour le deuxième mois consécutif, surprenant les analystes.

Ces ventes de logements anciens ont grimpé de 1,3% en rythme annuel sur le mois, permettant une nette progression de 2,6% sur douze mois.

L'activité manufacturière de la région de Philadelphie (nord-est des Etats-Unis) a, elle, ralenti en septembre, mais moins que prévu, et les industriels demeurent optimistes pour l'avenir, selon l'indice de l'antenne locale de la Réserve fédérale (Fed) publié jeudi.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine s'établissait à 1,765%, en léger recul par rapport à sa clôture de la veille (1,796%).

Parmi les autres valeurs du jour, AT&T montait de 1,2%. L'opérateur chercherait à se délester de son service de télévision par satellite DirectTV, qui lui fait perdre des abonnés, selon des informations publiées mercredi par le Wall Street Journal.

Facebook progressait de 1,4%, alors que son patron-fondateur, Mark Zuckerberg, devait rencontrer jeudi des élus américains pour évoquer la régulation du premier réseau social du monde, visé par plusieurs enquêtes sur de possibles pratiques anti-concurrentielles.

  1. Nasdaq

Vos commentaires