En ce moment
 

Wall Street, rattrapée par les craintes sur la montée des taux, ouvre en baisse

Wall Street, rattrapée par les craintes sur la montée des taux, ouvre en baisse
Des tradeurs à la bourse de New York, le 16 octobre 2018SPENCER PLATT

A découvrir

La Bourse de New York reculait à l'ouverture jeudi, fragilisée par les interrogations persistantes autour de la politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed).

Vers 14H00 GMT, l'indice vedette de la place new-yorkaise, le Dow Jones Industrial Average, cédait 0,69%, à 25.528,40 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, reculait de 0,87%, à 7.575,87 points.

L'indice élargi S&P 500 perdait 0,68%, à 2.790,00 points.

Wall Street avait déjà terminé dans le rouge mercredi à l'issue d'une séance très indécise, les investisseurs oscillant entre craintes persistantes liées à la montée des taux d'intérêt et résultats d'entreprises contrastés: le Dow Jones avait perdu 0,36% et le Nasdaq 0,04%.

"Le marché américain des actions va probablement continuer pendant encore quelques semaines à faire l'objet de mouvements erratiques, le temps de se stabiliser et de se consolider après la forte chute de la semaine dernière", a avancé Karl Haeling, de LBBW.

Les investisseurs s'étaient alors soudainement inquiétés des conséquences de la montée des taux de la banque centrale américaine, faisant plonger les indices.

Les courtiers de Wall Street, qui ont largement profité des taux bas de la Fed ces dernières années, redoutent de voir cette manne s'estomper.

Ils craignent également de voir la montée des taux dissuader les particuliers et les entreprises d'emprunter pour acheter des maisons, des biens de consommations ou investir dans des équipements, et ainsi freiner la croissance.

"La sensibilité du marché aux signaux de la Fed et à la montée des taux a encore été mise en avant par la réaction au compte-rendu de la dernière réunion du Comité de politique monétaire de l'institution diffusé mercredi", a souligné M. Haeling.

- Alcoa optimiste -

"Même si les minutes n'ont pas vraiment apporté de nouvelles informations sur les intentions des responsables de l'institution, le simple fait de rappeler que les taux pourraient in fine être relevés au-dessus de leur équilibre de long terme a fait bondir les rendements sur le marché obligataire," a-t-il remarqué.

Les taux se stabilisaient jeudi à l'ouverture de Wall Street, le rendement sur la dette à 10 ans des Etats-Unis évoluant à 3,206%, contre 3,199% mercredi soir, et celui sur la dette à 30 ans à 3,373%, contre 3,372% la veille.

Dans ce contexte, "les investisseurs portent moins d'attention aux bons résultats des entreprises", a estimé Patrick O'Hare, de Briefing. "D'une part car plusieurs grandes stars de Wall Street n'ont pas encore diffusé leurs chiffres et d'autre part car de nombreuses sociétés ont fait part de chiffres d'affaires un peu en dessous des attentes", a-t-il avancé.

Membre du Dow Jones, l'assureur Travelers reculait jeudi de 1,30% malgré un bénéfice et un chiffre d'affaires supérieurs aux attentes.

Les résultats du producteur d'aluminium, d'alumine et de bauxite américain Alcoa (+7,66%) étaient en revanche salués par les investisseurs. Le groupe est tombé dans le rouge au troisième trimestre, principalement à cause d'une charge liée à un litige portant sur les retraites de ses employés. Mais hors éléments exceptionnels, la société a dépassé les anticipations des analystes et relevé ses prévisions pour l'année.

Le groupe de vins, bières et spiritueux américain Constellation Brand, qui a annoncé le départ en mars prochain de son directeur général Robert Sands et son remplacement par Bill Newlands, actuellement directeur des opérations de la société, perdait 0,75%.

  1. NYSE

Vos commentaires