En ce moment
 

Wall Street rebondit, Nasdaq et Dow Jones prennent plus de 2%

Wall Street rebondit, Nasdaq et Dow Jones prennent plus de 2%
Wall Street rebondit à l'ouvertureDrew Angerer

A découvrir

Wall Street rebondissait à l'ouverture lundi alors que les craintes de bras de fer commercial entre Pékin et Washington s'atténuaient un peu: le Dow Jones prenait 2,08% et le Nasdaq 2,04%.

Vers 14H00 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average gagnait 489,23 points à 24.022,43 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, s'appréciait de 142,99 points à 7.135,65 points.

L'indice élargi S&P 500 progressait de 1,86%, ou 48,27 points à 2.636,53 points.

La semaine dernière, les craintes d'une guerre commerciale et les déboires de Facebook avaient fait plonger le Dow Jones de 5,67% sur l'ensemble des cinq séances et de plus de 1.100 points rien que sur celles de jeudi et vendredi. Le Nasdaq avait chuté de 6,54% et le S&P 500 de 5,71%.

La Chine et les Etats-Unis ont démarré des négociations en coulisses pour améliorer l'accès des Etats-Unis au marché chinois, a affirmé dimanche le Wall Street Journal.

Ces informations font suite à la décision par Donald Trump d'imposer des sanctions financières sur les importations chinoises pour un montant avoisinant les 60 milliards de dollars.

"Après la raclée subie la semaine dernière (...) ces informations de presse contribuent à alimenter un point de vue optimiste des marchés", ont indiqué les analystes de Briefing.

Les négociateurs américains auraient par ailleurs envoyé une lettre la semaine dernière à Liu He, vice-Premier ministre et principal responsable économique du géant asiatique, dans laquelle ils demandent à la Chine de réduire les taxes imposées aux voitures américaines, d'acheter davantage de semi-conducteurs américains et de permettre un plus grand accès du secteur financier chinois aux entreprises américaines.

- Boeing avance -

La Chine de son côté, tout en appelant les Etats-Unis à "cesser l'intimidation et l'hégémonie économiques", a affirmé lundi qu'elle gardait la porte "grande ouverte" aux négociations pour éviter une guerre commerciale.

"Les Etats-Unis et la Chine semblent chercher un arrangement", ont observé les analystes de Charles Schwab.

Le secteur automobile se reprenait nettement, à l'instar de General Motors (+1,78%) et Ford (+2,41%).

Très sensibles au marché chinois, Boeing (+2,36%), et Caterpillar (+2,14%) progressaient également après de lourdes chutes la semaine dernière.

Après avoir perdu près de 14% et plus de 50 milliards de dollars de capitalisation boursière en seulement cinq séances après la polémique sur l'utilisation indue de données par une société britannique sur le réseau social, Facebook continuait à chuter lundi (-1,69% à 156,70 dollars).

Lowe's bondissait (+7,00% à 89,63 dollars) alors que la chaîne de distribution a annoncé le départ du PDG Robert A. Niblock après 25 ans de carrière dans l'entreprise. Le groupe recherche un successeur.

La société de stockage de données en ligne Dropbox prenait 0,93% à 28,75 dollars, après s'être envolée de 35% vendredi à l'occasion de ses premiers pas en Bourse.

Plus généralement le secteur technologique faisait figure de locomotive de la reprise lundi après avoir été très chahuté la semaine dernière. Les valeurs techs regroupées au sein du S&P 500 prenaient 2,51%.

Le marché obligataire se tendait un peu: le taux de rendement des bons du Trésor à 10 ans montait à 2,838% contre 2,814% vendredi soir et celui à 30 ans à 3,073% contre 3,061%.

  1. Nyse
  2. Nasdaq

Vos commentaires