En ce moment
 

Wall Street termine en baisse, de nouveau inquiète de la hausse des taux

Wall Street termine en baisse, de nouveau inquiète de la hausse des taux
Des tradeurs à la bourse de New York, le 16 octobre 2018SPENCER PLATT

La Bourse de New York s'est repliée mercredi à l'issue d'une séance très indécise, les investisseurs oscillant entre craintes persistantes liées à la montée des taux d'intérêt et résultats d'entreprises contrastés.

L'indice vedette de la place new-yorkaise, le Dow Jones Industrial Average, a cédé 0,36% à 25.706,68 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a reculé de 0,04% à 7.642,70 points.

L'indice élargi S&P 500 a perdu 0,03% à 2.809,21 points.

Wall Street a ainsi lâché une petite partie des gains engrangés la veille, quand les indices avaient enregistré leur plus forte hausse depuis mars.

Mercredi, les investisseurs ont fait preuve d'une grande hésitation, faisant à plusieurs reprises grimper les trois grands indices de la place new-yorkaise dans le vert avant de les faire replonger.

"Le marché des actions est en train de s'ajuster au changement de politique monétaire", a estimé Brian Battle, spécialiste des marchés pour Performance Trust.

La Banque centrale américaine, dans le compte-rendu de sa dernière réunion de politique monétaire diffusé en cours de journée, a confirmé qu'elle prévoyait toujours de relever "graduellement" les taux d'intérêt vu la solidité de la croissance économique des Etats-Unis.

Sur le marché obligataire, les taux se sont nettement tendus suite à la diffusion du document: le rendement sur la dette à 10 ans des Etats-Unis évoluait vers 20H20 GMT à 3,191% contre 3,163% mardi soir et celui sur la dette à 30 ans à 3,368% contre 3,334% la veille.

La Banque centrale rappelle ainsi que "l'époque des taux d'intérêt au plus bas est bien terminée", a commenté M. Battle.

Et la remontée des taux de la Fed, au fur et à mesure de sa mise en oeuvre, "va être déstabilisante" et déclencher des mouvements prononcés des indices, dans un sens ou dans l'autre, a-t-il prédit.

Dans ce contexte, "la saison des résultats d'entreprises passe au second plan par rapport à la hausse des taux", a estimé M. Battle.

Les chiffres du jour étaient en tout cas contrastés.

Le site de vidéos en ligne Netflix (+5,28%) et la compagnie aérienne United Continental (+5,95%) ont particulièrement ravi les investisseurs tandis que le groupe informatique IBM (-7,63%) a déçu.

Vos commentaires