En ce moment
 

Wall Street termine en légère hausse face à une Fed toujours prudente

Wall Street termine en légère hausse face à une Fed toujours prudente
La Bourse de Wall Street en légère hausse, face à une Fed toujours prudente. Vue prise le 13 février 2019Johannes EISELE

A découvrir

La Bourse de New York a terminé en légère hausse mercredi à l'issue d'une séance hésitante, après un compte-rendu confirmant la posture prudente de la Banque centrale américaine et en attendant de nouvelles informations sur les négociations commerciales menées par Washington.

L'indice vedette de Wall Street York, le Dow Jones Industrial Average, s'est apprécié de 0,24%, à 25.954,44 points et le Nasdaq, à forte coloration technologique, de 0,03%, à 7.489,07 points. L'indice élargi S&P 500 a de son côté pris 0,18%, à 2.784,70 points.

"Le marché a finalement peu bougé, comme s'il faisait une pause, comme si on attendait de voir ce qui sortira des négociations commerciales", a avancé Karl Haeling de LBBW.

Le président américain a réaffirmé mardi que l'échéance du 1er mars, au-delà de laquelle les Etats-Unis menacent d'infliger à Pékin des surtaxes si aucun accord commercial n'a été trouvé, n'était "pas une date magique". Mais peu d'éléments ont filtré mercredi des pourparlers en cours dans la capitale américaine.

Sur un autre front, Donald Trump a menacé d'imposer de nouvelles taxes douanières aux importations de voitures européennes si les négociations entre Washington et Bruxelles ne débouchaient pas sur un nouvel accord commercial.

Le locataire de la Maison Blanche a reçu dimanche un rapport du ministère du Commerce sur l'industrie automobile dont le contenu est pour l'instant resté confidentiel.

La diffusion du compte-rendu de la dernière réunion du Comité de politique monétaire de la Fed a pour sa part "représenté un non-événement", selon M. Haeling. Les cours ont certes fluctué après sa publication mais ont finalement retrouvé leurs niveaux initiaux.

La Fed avait lors de cette rencontre des 29 et 30 janvier effectué un revirement et décidé de faire une pause sur les taux d'intérêt. Les minutes ont confirmé que la Fed prônait désormais la "patience" avant d'agir de nouveau sur ces taux.

De nombreux membres du Comité reconnaissent qu'il n'est "pas encore clair quel type d'ajustement (monétaire) sera approprié au cours de l'année". Certains pensent qu'il faudra relever les taux "seulement si l'inflation s'accroît" d'autres pensent qu'il faudra le faire dès qu'il est attesté que l'économie évolue comme prévu.

- Téléphone pliable -

De façon générale, "le marché des actions semble simplement vouloir monter, ne serait-ce que pour la simple raison que de nombreux investisseurs internationaux ont encore beaucoup de cash à investir", a estimé M. Haeling. "En l'absence de nouvelles catastrophiques, comme une récession ou la suspension par Trump des négociations commerciales, les indices devraient continuer à progresser", a-t-il prédit.

Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt sur la dette à dix ans montait vers 21H30 GMT à 2,644% contre 2,634% mardi à la clôture, et celui sur la dette à 30 ans à 2,996%, contre 2,978% la veille.

Parmi les résultats du jour, la chaîne de pharmacies CVS a plongé de 8,10% après avoir fait part d'un chiffre d'affaires trimestriel et surtout de prévisions pour 2019 inférieurs aux attentes.

Gannett, l'éditeur du quotidien américain USA Today et de nombreux autres journaux locaux, a reculé de 5,60% après avoir dévoilé des résultats en-dessous des prévisions des analystes. Le groupe a réitéré son ambition de tirer la majeure partie de ses revenus de la publicité en ligne.

Le fabricant de voitures électriques Tesla a cédé 1,01% alors que le groupe a annoncé le départ, deux mois seulement après son arrivée, du directeur juridique. Cet épisode illustre la difficulté du groupe à retenir les talents alors qu'il est encerclé par des enquêtes des régulateurs.

Le géant israélien des médicaments génériques Teva, coté à Wall Street, a perdu 3,44% après avoir annoncé la conclusion d'un accord avec la Commission fédérale du commerce (FTC) américaine soldant toutes les poursuites entre les deux parties. La FTC reprochait à Teva des accords passés avec des concurrents freinant la mise sur le marché de génériques moins chers.

Apple s'est apprécié de 0,64% alors que son grand concurrent Samsung est devenu le premier fabricant majeur à lancer un smartphone à écran pliable, appelé Galaxy Fold. Cette innovation très attendue, 12 ans après l'iPhone, sera disponible à compter du 26 avril, à partir de 1.980 dollars.

  1. Nasdaq

Vos commentaires