En ce moment
 
 

Wall Street termine en ordre dispersé, entre le commerce et Boeing

Wall Street termine en ordre dispersé, entre le commerce et Boeing
Wall Street finit en ordre dispersé, à l'approche du G20Johannes EISELE

A découvrir

Wall Street a clôturé en ordre dispersé jeudi, indécise comme depuis le début de la semaine sur la direction à prendre avant une rencontre entre Donald Trump et Xi Jinping, le Dow Jones ayant été lesté par une chute du titre Boeing.

Selon les résultats définitifs à la clôture, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a perdu 0,04%, à 26.526,58 points.

L'avionneur a été malmené par une série de mauvaises nouvelles concernant son avion phare le 737 MAX, dont le retour dans le ciel après deux accidents ayant fait 346 morts devrait prendre beaucoup plus de temps que prévu. Son titre a chuté de 2,91%.

Bien que les ennuis de Boeing durent depuis des mois, "il semble qu'ils n'auront pas d'impact à long terme sur l'entreprise", a toutefois estimé Adam Sarhan de 50 Park Investment.

L'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, a avancé de 0,73%, à 7.967,76 points.

L'indice élargi S&P 500 a progressé de 0,38% à 2.924,92 points.

- Croissance -

Outre le cas Boeing, "tous les regards sont tournés vers la rencontre samedi entre Donald Trump et Xi Jinping et son issue potentielle", a commenté Adam Sarhan.

"Le marché n'a pas besoin d'un accord formel sur l'ensemble des sujets qui opposent les deux pays. Mais des éléments montrant une avancée dans les discussions pourraient suffire à faire bondir les indices", a ajouté le spécialiste.

En attendant des nouvelles sur ce front, les indices évoluent près de l'équilibre depuis lundi.

Les deux chefs d'Etat sont arrivés jeudi à Osaka pour un sommet international du G20 vendredi et samedi.

Parmi les indicateurs du jour, l'économie des Etats-Unis a confirmé sa croissance à un rythme soutenu au 1er trimestre, avançant de 3,1% en rythme annuel, mais la consommation des Américains a été moins dynamique que précédemment estimée, selon les données du département du Commerce jeudi.

Une croissance qualifiée de "robuste" par les membres d'Oxford Economics, mais le chiffre avait peu d'impact sur les marchés car il était conforme à une précédente estimation.

Le taux d'emprunt à 10 ans des États-Unis sur le marché obligataire évoluait à 2,012% vers 20H25 GMT, contre 2,037% lundi à la clôture.

Parmi les autres valeurs du jour, le constructeur automobile américain Ford a annoncé jeudi que son plan de restructuration européen entraînerait au total la suppression de 12.000 emplois et la fermeture de six usines d'ici fin 2020. Son titre a pris 2,93%.

Le groupe de distribution de produits pharmaceutiques Walgreen Boots Alliance a gagné 4,09% après des résultats trimestriels supérieurs aux attentes, notamment grâce aux médicaments sur ordonnance.

Uber a clôturé jeudi pour la première fois au-dessus de son prix d'introduction de 45 dollars, à 45,13 dollars (+6,19%). Des informations de presse ont fait part de projets d'expansion du géant américain au Sénégal et en Côte d'Ivoire.

Twitter, qui a décidé jeudi de durcir le ton contre les publications de responsables politiques qui enfreignent ses règles, quand ils incitent par exemple à la violence, en mettant en oeuvre des mesures qui pourraient aussi s'appliquer au président américain Donald Trump, a reculé de 1,33%.

  1. NASDAQ

Vos commentaires