Wall Street, un oeil sur les négociations Chine-USA, prend de l'élan

Wall Street, un oeil sur les négociations Chine-USA, prend de l'élan
La Bourse de New York prend de l'élan surveillant de près négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis Johannes EISELE

A découvrir

Wall Street a pris de l'élan jeudi après avoir hésité à l'ouverture et évoluait en hausse dans un marché attendant plus d'informations sur l'avancée des négociations commerciales entre Pékin et Washington.

Vers 14H05 GMT, l'indice vedette de la Bourse de New York, le Dow Jones Industrial Average, avançait de 0,54%, à 26.358,91 points.

Après avoir déjà enregistré cinq séances consécutives de hausse, l'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, s'appréciait de 0,27%, à 7.916,77 points, et l'indice élargi S&P 500 de 0,27%, à 2.881,06 points.

La Bourse de New York avait terminé dans le vert mercredi, un regain d'espoir sur les pourparlers en cours entre la Chine et les Etats-Unis reléguant au second plan des statistiques mitigées sur l'économie américaine: le Dow Jones avait gagné 0,15% et le Nasdaq 0,60%.

Selon l'agenda du président américain, Donald Trump doit recevoir à 20H30 GMT à la Maison Blanche le vice-Premier ministre chinois Liu He, négociateur en chef sur ce dossier pour son pays.

Le négociateur chinois a déjà retrouvé mercredi ses deux homologues pour les Etats-Unis, le représentant au Commerce (USTR) Robert Lighthizer et le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin, pour une nouvelle session de pourparlers.

Selon l'agence Bloomberg, qui cite des sources proches des négociations, les représentants des deux Etats n'ont pas encore déterminé quand le président américain pourrait rencontrer son homologue chinois Xi Jinping pour signer officiellement un accord mais une date pourrait être annoncée dès jeudi.

Plusieurs points restent toutefois en suspens, notamment les mécanismes de mise en oeuvre de l'accord et de sa vérification.

Les investisseurs sont aussi en retrait en attendant la publication vendredi du très surveillé rapport mensuel officiel sur l'emploi.

Les demandes hebdomadaires d'allocations chômage aux Etats-Unis sont de nouveau descendues jeudi à leur plus bas niveau depuis 1969, signe que le marché de l'emploi est toujours des plus dynamiques malgré des signes de ralentissement de l'économie.

La séance était par ailleurs marquée par la chute de l'action Tesla (-9,12%), le groupe ayant fait part mercredi soir de chiffres très décevants sur le nombre de voitures qu'il a livrées au premier trimestre.

- Musk jugé au tribunal -

Ces données ont été publiées alors même qu'Elon Musk, le charismatique et fantasque patron du groupe, est jugé jeudi à New York pour outrage à autorité. Le gendarme américain de la Bourse (SEC) lui reproche d'avoir multiplié des tweets dont le contenu était susceptible de tromper les investisseurs et d'influencer le cours de l'action Tesla.

Le constructeur aéronautique Boeing prenait pour sa part 2,29% après la publication d'un rapport préliminaire sur les causes du crash du vol Ethiopian Airlines le 10 mars.

Selon ce document, les pilotes ont exécuté "à plusieurs reprises" les procédures d'urgence recommandées par Boeing" sans toutefois "être en mesure de reprendre le contrôle de l'avion", a déclaré la ministre éthiopienne des Transports Dagmawit Moges.

Tradeweb Markets, une plateforme de courtage en ligne, doit par ailleurs faire son arrivée au Nasdaq sous le symbole TW. Le groupe a levé 1,1 milliard de dollars à l'occasion de cette opération qui valorise l'entreprise à plus de 6 milliards de dollars.

Le géant des boissons alcoolisées Constellation Brands gagnait 2,01% après avoir annoncé la vente d'environ 30 de ses marques de vins et spiritueux les moins chères pour 1,7 milliard de dollars. Le groupe souhaite ainsi mieux répondre à la demande croissance des consommateurs pour des produits de plus haute gamme.

Bank of America montait de 0,94%. La banque s'est engagée à consacrer 300 milliards de dollars d'investissements d'ici 2030 "dans des activités à bas carbone".

Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt à 10 ans sur la dette américaine baissait légèrement à 2,516% contre 2,524% à la précédente clôture.

  1. Nasdaq

Vos commentaires