En ce moment
 

Wall Stret, aidée par l'énergie et les banques, finit en hausse

Wall Stret, aidée par l'énergie et les banques, finit en hausse
La Bourse de Wall Street a fini en hausseBryan R. Smith

A découvrir

Wall Street a terminé en hausse mercredi, bénéficiant d'une progression des valeurs énergétiques dans le sillage des cours du pétrole et financières après un nouveau passage du taux à 10 ans sur la dette américaine au-dessus de 3%.

Selon des résultats provisoires à la clôture, son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, a pris 0,75% à 24.542,54 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a gagné 1,00% à 7.339,91 points.

L'indice élargi S&P 500 a avancé de 0,97% à 2.697,79 points.

Les valeurs du secteur de l'énergie ont dominé la tendance à Wall Street, avançant de 2,03% en moyenne au sein du S&P 500, la plus forte hausse des 11 secteurs qui composent l'indice élargi.

"On sent un retour de l'appétit pour un secteur longtemps laissé de côté par les investisseurs", a noté Nate Thooft de Manulife AM.

Il a été poussé mercredi par un nouveau bond des cours du pétrole au plus haut depuis novembre 2014, au lendemain de l'annonce par Donald Trump du retrait américain de l'accord sur le nucléaire iranien et d'un retour des sanctions.

Ces sanctions pourraient affecter sous peu les exportations iraniennes de brut.

Les sociétés américaines liées au marché du pétrole profitaient en conséquence de la hausse des cours car "elle encourage les sociétés d'extraction à réaliser davantage de dépenses d'investissement", a estimé Stewart Glickman, du cabinet de recherche CFRA.

Les majors pétrolières ExxonMobil et Chevron ont ainsi pris respectivement 2,36% et 1,70%, tout comme la société de services pétroliers Schlumberger (+1,93%).

Le marché obligataire se tendait de son côté: le rendement des bons du Trésor à 10 ans montait à 3,004%, contre 2,976% mardi soir.

Le taux à dix ans repassait au-dessus de la barre symbolique des 3% qu'il avait franchie fin avril pour la première fois depuis quatre ans.

Les valeurs du secteur financier, sensibles à ces hausses de taux, "en profitent", a noté M. Thooft, l'indice les représentant au sein du S&P prenant 1,50%.

Le taux de rendement à 30 ans évoluait quant à lui à 3,160%, contre 3,130% à la précédente clôture.

Sur le front de l'inflation, les prix à la production ont progressé moins que prévu en avril de +0,1% en avril contre +0,2% attendu, les courtiers attendant surtout le rapport sur les prix à la consommation jeudi.

  1. Nyse
  2. Nasdaq

Vos commentaires