En ce moment
 
 

Walmart modifie le rôle de ses agents d'accueil, inquiétant les employés handicapés

Walmart modifie le rôle de ses agents d'accueil, inquiétant les employés handicapés
Le logo de Walmart sur un chariot dans un magasin de Chicago, dans l'Illinois, le 14 août 2013 SCOTT OLSON

Les personnes handicapées employées à l'accueil dans les supermarchés Walmart redoutent de perdre leur emploi, la direction du géant américain ayant décidé de diversifier leur tâche, suscitant un tollé aux Etats-Unis.

Les clients de Walmart, premier employeur privé américain, sont généralement salués à leur arrivée dans le supermarché par des salariés en gilet bleu, poste occupé notamment par des employés handicapés et des personnes âgées.

Mais dans une volonté de gagner en efficacité face à la concurrence croissante, la direction du groupe a demandé à ses agents d'accueil de non seulement dire bonjour aux chalands mais encore de gérer les remboursements d'achats, de scanner les tickets ou de ranger les chariots.

"Cette évolution a suscité des débats, en externe et en interne, en particulier quand des salariés atteints d'un handicap sont concernés", a reconnu le directeur général du groupe, Greg Foran, dans une note envoyée à tous les responsables de magasins.

En Caroline du Nord par exemple, une pétition en ligne lancée en soutien à Jay Melton, un salarié travaillant à Walmart depuis près de 17 ans, a recueilli plus de 18.000 signatures. Atteint de paralysie cérébrale, "il ne peut pas marcher sans assistance", remarque le message; son handicap "ne lui permet pas" de remplir les nouvelles tâches exigées par Walmart, "ce qui veut dire qu'il pourrait bientôt perdre son emploi".

Le magasin a depuis annoncé que M. Melton allait continuer à travailler pour Walmart, en tant qu'agent d'accueil auprès des caisses en libre-service.

Walmart, qui employait 1,5 million de personnes fin 2018 aux Etats-Unis, assure prendre des mesures spécifiques.

Tous les salariés concernés par l'évolution du poste ont 60 jours pour présenter leur candidature à d'autres postes au sein du magasin, a détaillé M. Foran dans son message.

Quant aux salariés handicapés, la chaîne de supermarchés "étudie chaque situation particulière avec comme but de leur offrir des arrangements appropriés afin qu'ils puissent continuer à travailler, dans d'autres fonctions, au sein du magasin", a assuré le responsable.

La direction "est persuadée de prendre les bonnes décisions pour faire ce qui est nécessaire pour (son) activité tout en accordant aux salariés affectés le respect et l'assistance qu'ils méritent dans leur transition vers de nouvelles opportunités", a justifié M. Foran.

Vos commentaires