En ce moment
 
 

Wikivoyage: le guide touristique à la sauce Wikipédia

 

A découvrir

 

Sur base de l'encyclopédie gratuite en ligne, les fondateurs de Wikipédia ont présenté ce mardi un guide de voyage.

Si vous utilisez souvent internet pour trouver des informations, vous connaissez forcément Wikipedia. Ce site est une gigantesque encyclopédie en ligne, entièrement gratuite et sans publicité.
Son autre particularité est d'être écrite par la communauté, et d'être modifiable par la plupart de ses lecteurs. Le préfixe "wiki" évoque un type de site web collaboratif (d'après un mot hawaïen qui signifie "rapide"). Il trouve tout son sens dans le fait que l'encyclopédie ait toujours vocation à s'améliorer rapidement et à être mis à jour en permanence.
Le 8 janvier dernier, le site comptait plus de 24 millions d'articles dans environ 270 langues différentes.  
Wikivoyage, dernier projet dérivé
Ce succès a inspiré plusieurs autres sites au sein de Wikimedia, l'organisation à but non lucratif qui héberge et gère tous les projets. Le dernier en date à être lancé est  Wikivoyage . Il a pour but de "créer un guide de voyage du monde entier libre, complet, à jour et fiable", comme on peut lire sur la page d'accueil du site. 
Il faut l'appréhender comme un guide touristique rédigé de manière participative par des bénévoles. Tout le monde peut donc fournir des conseils, des informations, des détails pratiques ou culturels, afin d'aider les gens qui visitent un pays, une région, une ville. 
L'article est divisé en plusieurs catégories prédéfinies, qui rappelle l'organisation des guides de voyage papier: voir, boire, manger, y arriver, y dormir, etc. 
Une trace des auteurs 
Comme Wikipédia, Wikivoyage garde la trace du nom des auteurs des articles (de leur adresse IP ou de leur pseudonyme). Aussi, la qualité du contenu est assurée par le contrôle mutuel des contributeurs. Pour les habitués de Wikipédia, sachez que l'utilisation du même logiciel (MediaWiki) facilite l'apprentissage de l'interface de Wikivoyage.
Bien entendu, ce guide à la même limite que sa grande sœur, l'encyclopédie. Il n'y a pas de contrôle centralisé, par un "rédacteur en chef", qui garantirait l'authenticité et la neutralité des articles. On peut donc y trouver quelques bizarreries. 
Les Belges, fans de "fricandelles à la cerise avec du pain" ? 
Par exemple, sur la  page Belgique  (en anglais), l'une de nos spécialités serait les Fricadelles avec une sauce à la cerise, servie avec du pain. On serait obnubilé par nos BD, et les figurines ou dessins sont " le cadeau idéal ". De plus, il ne faudrait absolument pas parler néerlandais en Wallonie, ou français en Flandre. Cette dernière assertion est parfois vraie, mais dans le cadre du tourisme, le français est parlé à la côte et dans la plupart des villes flamandes, et le flamand est parlé dans les Ardennes. 
Cependant, Wikivoyage reste une référence du genre car elle rassemble toutes les infos pratiques sur une seule page, via un seul site, et en français. Connaître le tarif et les spécificités du métro de Bruxelles, ça peut se trouver dans bien des endroits. Mais pour un Américain qui désire venir chez nous, Wikivoyage sera un précieux rassembleur de contenus. 
Wikivoyage compte déjà 2.423 destinations à travers le monde, et en plusieurs langues. 
Mathieu Tamigniau
 
 




 

Vos commentaires