En ce moment
 
 

"Un pas de géant": l'Union européenne a-t-elle enfin porté un coup décisif au DUMPING SOCIAL?

 
 

L'Union européenne est arrivée à un accord sur la réforme du travail détaché. L'objectif majeur est de proposer un salaire égal à travail égal, sur un même lieu de travail, et ce afin d'éviter la concurrence déloyale, et le dumping social.

Douze heures de négociations pour un accord européen de haute importance. Avec une avancée majeure: un salaire identique pour les travailleurs locaux et détachés.

Concrètement, tous les travailleurs européens pourraient ainsi bientôt être placés sur un pied d’égalité. Par exemple, un ouvrier détaché qui viendrait œuvrer sur un chantier belge aura désormais droit aussi à une compensation pour le travail hivernal, à des primes liées à la pénibilité et à un 13e mois de salaire.

En revanche, il payera encore la sécurité sociale dans son pays. Une décision accueillie avec prudence par les professionnels belges de la construction. "Effectivement les entreprises belges seront plus compétitives, mais en partie seulement. Par contre on ne parle pas encore de la réglementation sociale et fiscale. C'est un pas en avant, cela va éviter une partie du dumping social en Belgique, mais pas l'ensemble du dossier. Il y a encore beaucoup de choses à faire et en plus il faudra mettre en place des moyens de contrôles sinon cette réglementation ne servira à rien du tout", a expliqué Marc Moreau, secrétaire régional de la CSC Industrie - Bâtiments - Energie.


Quatre pays n'ont pas approuvé le compromis

Et justement, certains ministres européens demandent déjà un régime d’exceptions pour un secteur sensible, celui du transport. La Pologne, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie n’ont d’ailleurs pas approuvé le compromis européen. Un compromis qui limite le détachement à 18 mois maximum. La France avait demandé un délai d’un an.

Les ministres devront désormais négocier l’accord au Parlement européen. "Je souhaite un marché du travail équitable, où les droits sociaux de chaque pays européen sont respectés. Le Conseil vient de faire un pas de géant dans cet objectif", a déclaré Marianne Thyssen, commissaire européenne pour l'emploi.

D’après la Commission européenne, il y aurait un peu plus de 2 millions de travailleurs détachés en Europe. En Belgique, ils seraient 156.000, dont plus de la moitié dans le secteur de la construction. 80.000 travailleurs belges sont eux détachés dans d’autres pays européens.




 

Vos commentaires