En ce moment
 
 

"Utiliser le GSM a causé mon cancer": il témoigne au parlement européen

 
 

Le jugement pourrait faire jurisprudence. Un arrêt de la cour de cassation italienne relance le débat sur la dangerosité des téléphones portables. Elle vient de reconnaître que l’usage intensif d’un GSM a favorisé le développement d’une tumeur au cerveau du plaignant qui est venu témoigner ce mercredi à Bruxelles.

Innocente Marcolini a quitté l’Italie pour quelques jours avec son histoire dans ses bagages. Cet ancien homme d’affaires a vécu l’oreille vissée au téléphone portable pendant plus de dix ans. En 2002, les médecins lui diagnostiquent une tumeur au cerveau. "J’utilisais le téléphone portable de l’oreille gauche parce qu’avec la droite, je devais écrire", raconte-t-il au micro de Vanessa Costanzo. "C’est la raison pour laquelle la tumeur s’est développée à droite." La tumeur, bien que bénigne, endommage l’œil d’Innocente et a des répercussions sur sa vie.

"Utiliser le GSM a causé mon cancer"

Pour cet Italien, l’utilisation trop importante du GSM a causé son cancer. Après des années de combat, la justice italienne lui a donné raison en octobre dernier. Il s’agit bien d’une maladie professionnelle. "Tout le monde doit savoir qu’utiliser le téléphone portable comme beaucoup de monde l’utilise aujourd’hui, c’est dangereux", affirme-t-il. L’ancien homme d’affaires est venu raconter son combat au parlement européen.

Des gestes simples qui limitent les risques

Deux eurodéputés envisagent de demander à la commission européenne de légiférer en la matière. "Il faut commencer par informer complètement les utilisateurs de portables qui sont très, très nombreux en Europe des risques potentiels de l’utilisation mal pensée de leur portable", explique Frédérique Ries, députée européenne. "Il y a une sorte de dix commandements du téléphone portable qui permet de diminuer par cent, pas mille, les risques que l’on encoure." Parmi ces conseils, on trouve l’utilisation de l’oreillette, par exemple. Il n’est donc pas question de faire interdire le téléphone portable mais plutôt de conscientiser adultes et adolescents sur les conséquences néfastes d’une utilisation abusive.




 

Vos commentaires