24 Heures de Daytona: Alonso accélère en direction du Mans

24 Heures de Daytona: Alonso accélère en direction du Mans
L'Espagnol Fernando Alonso en conférence de presse avant le GP d'Abu Dhabi de F1, le 23 novembre 2017Andrej ISAKOVIC

L'Espagnol Fernando Alonso va participer samedi (à partir de 20h40 françaises) aux 24 Heures de Daytona, sa première épreuve en endurance en attendant de s'aligner aux prestigieux 24 Heures du Mans, peut-être dès 2018.

Après Indianapolis en mai dernier, Alonso va découvrir ce week-end un autre mythe du sport automobile américain, le circuit de Daytona (Floride), haut-lieu du Championnat NASCAR.

Sur ce circuit en grande partie ovale, le double champion du monde de Formule 1 va lancer le troisième volet de sa quête, sans doute le plus difficile.

Le pilote McLaren, à la peine sur les circuits de F1 depuis trois saisons, rêve de décrocher la "Triple Couronne", à savoir remporter le Grand Prix de Monaco de F1 --ce qu'il a déjà fait en 2006 et 2007--, les 500 Miles d'Indianapolis et les 24 Heures du Mans, une trilogie qu'un seul pilote a réalisée, le Britannique Graham Hill.

Au volant d'un prototype Ligier JS P217 de l'écurie United Autosports, propriété de son patron Zak Brown en F1, Alonso s'élancera en 13e position sur la grille de départ, à moins d'une seconde de la pole, avec ses coéquipiers, les Britanniques Phil Hanson et Lando Norris, pilote de réserve de l'écurie McLaren à 18 ans.

"Il y a beaucoup de nouveautés: c'est ma première course d'endurance, ma première expérience au volant d'un prototype, en conduite de nuit et avec autour de nous des GT", a expliqué Alonso.

- 'Sacré défi' -

"C'est un sacré défi, mais je me sens prêt. Comme cela s'est passé à Indianapolis, si je vois que j'ai mes chances et que je me sens compétitif, je vais tout donner", a prévenu l'Espagnol, revigoré à 36 ans par ses escapades américaines.

Découvrir un nouveau championnat et une nouvelle voiture ne lui fait pas peur: il a impressionné lors des 500 miles d'Indianapolis, bouclant même 27 tours en tête, avant de devoir abandonner à vingt de tours de l'arrivée en raison d'une casse moteur.

Ce ne sera pas tout à fait sa première expérience en endurance: fin 2017 à Bahreïn, il a participé aux tests réservés aux débutants dans le Championnat du monde d'endurance avec l'écurie Toyota.

C'est d'ailleurs avec Toyota que l'Espagnol rêve de participer aux 24 Heures du Mans.

"Ce n'est un secret pour personne, je veux participer aux 24 Heures du Mans. Peut-être dès cette année, ce n'est pas encore décidé, c'est du 50/50, on va tout faire pour que cela soit possible", a-t-il expliqué jeudi en conférence de presse.

Les 24 Heures du Mans auront lieu les 16 et 17 juin, entre les Grands Prix de F1 du Canada (10 juin) et de France (24 juin).

Vos commentaires