En ce moment
 

A l'Eurovision, le duo "Madame Monsieur" chante l'Odyssée d'un enfant migrant

A l'Eurovision, le duo
Emilie Satt et Jean-Karl Lucas photographiés le 12 avril 2018 à ParisLIONEL BONAVENTURE

Avec leur titre "Mercy", consacré à l'enfant d'une migrante né sur un bateau humanitaire, le duo pop "Madame Monsieur" représentera la France à l'Eurovision le 12 mai et espère "porter cette chanson devant le plus grand nombre".

Mercy est née le 21 mars 2017, sur l'Aquarius, le bateau qui venait de secourir sa maman nigériane alors que celui sur lequel elle avait embarqué depuis la Libye menaçait de couler. Mercy n'est pas la seule à être venue au monde en Méditerranée: une trentaine de naissances dans ces conditions ont eu lieu, selon un décompte de l'AFP.

Emilie Satt (29 ans) et Jean-Karl Lucas (35 ans) répètent en studio lorsqu'ils tombent sur la photo du nouveau-né sur internet. "On a été très touchés par cette histoire, on a voulu retranscrire en musique l'émotion qu'on a ressentie", racontent-ils à l'AFP.

Alors, quand on leur propose de participer à l'Eurovision qui a lieu cette année à Lisbonne, Emilie et Jean-Karl n'hésitent pas une seconde: "on s'est tout de suite dit que ce serait avec cette chanson. Elle loue des qualités humaines comme la solidarité ou la tolérance (...) Cela a du sens dans ce concours qui a été créé à l'origine pour prôner les valeurs européennes que sont la paix et le partage".

- Habillés par Gaultier -

Fin avril, des journalistes de France Inter ont retrouvé Mercy et sa maman Taïwo près de Catane en Sicile, dans le plus grand camp de réfugiés d'Europe.

"Nous sommes très soulagés qu'elles soient en vie et en bonne santé. Nous sommes en contact permanent avec les gens qui sont au plus près d'elles", confie Jean-Karl.

Le duo a envisagé de créer une association pour leur venir en aide. Un projet pour l'heure mis "en stand by".

La dernière victoire française au concours de l'Eurovision remonte à 1977, avec "L'Oiseau et l'Enfant" interprété par Marie Myriam. Presque une éternité...

Mais Madame Monsieur a une bonne cote auprès des bookmakers, qui placent le duo à la deuxième place, derrière Israël.

A ce titre, cette 63e édition pourrait susciter un regain d'intérêt en France, où pour la première fois depuis des années le public est intervenu dans le processus de sélection du candidat en votant dans "Destination Eurovision", une émission de télé-crochet diffusée sur France 2 en janvier.

Dans cette compétition, la chanson prime, mais l'apparence compte aussi. Sur ce point, le duo identifiable par son look nordique très minimaliste, cheveux blond polaire pour elle, cols roulés noirs pour tous les deux, aura un sérieux atout puisque pour le grand soir, leur tenue de scène sera signée Jean Paul Gaultier.

- Du rap à la pop -

Emilie et Jean-Karl sont un couple depuis près de 10 ans et mariés depuis deux. "Les gens sont avant tout touchés par Mercy, mais disons qu'être ensemble c'est un peu la cerise sur le gâteau", reconnait Madame qui écrit les textes et compose les mélodies, tandis que Monsieur est chargé "des prods et des instrumentaux".

Jusqu'ici, le duo s'était surtout fait connaitre par ses collaborations avec des artistes urbains, comme Youssoupha, La Fouine ou encore Disiz La Peste. "Travailler avec des rappeurs a ouvert notre horizon musical", explique le duo qui a sorti son premier album "Vu d'ici" le 20 avril.

Outre "Mercy", on retrouve par exemple "22.11.2013", un titre qui s'inspire d'un fait divers, l'histoire d'un couple d'octogénaires qui s'est donné la mort, main dans la main, dans la chambre d'un palace parisien. Ou encore "Comme une reine", une chanson qui enjoint les femmes rondes à ne pas écouter les diktats de la mode.

L'eurovision, qui rassemble autour de 200 millions de téléspectateurs dans le monde chaque année, "est une opportunité énorme pour nous, une fenêtre sur notre travail inespérée", estime le duo.

Madame Monsieur jouera à la Cigale à Paris le 26 juin, avant une tournée en France à partir d'octobre.

Vos commentaires