En ce moment
 

Accident d'un autocar belge en Allemagne: le deuxième chauffeur est toujours hospitalisé

Accident d'un autocar belge en Allemagne: le deuxième chauffeur est toujours hospitalisé

Onze des douze Belges blessés dans l'accident de bus survenu samedi en Bavière, ont pu rentrer au pays, affirme lundi Maarten Matienko de l'organisation de mobilité VAB. Seul le deuxième chauffeur du bus, grièvement blessé, est toujours hospitalisé en Allemagne.

Le VAB indiquait dimanche qu'une famille de trois personnes avait pu sortir de l'hôpital et poursuivre son voyage vers l'Autriche. Deux autres familles, soit sept personnes, devaient encore quitter l'hôpital dimanche. Elles ont fait le choix de rentrer en Belgique. "Tout le monde est rentré à la maison dimanche soir vers 20h00", précise M. Matienko lundi. "Les collaborateurs sur place décident, en fonction des personnes qui ont besoin d'assistance, des possibilités de retour", ajoute le VAB.

Il était ainsi prévu dans un premier temps de rapatrier les Belges en avion, mais il a finalement été décidé de les ramener en taxi. Une femme blessée a, elle, été rapatriée dimanche en ambulance. Les collaborateurs du centre d'urgence du VAB présents en Allemagne sont également rentrés. "Nous continuerons de suivre depuis la Belgique l'état du chauffeur de bus qui est encore hospitalisé, et nous ferons tout notre possible pour organiser son rapatriement", ajoute Maarten Matienko. Les trois bénévoles de la Croix-Rouge sont également de retour.

"L'une des missions était d'accompagner les victimes et nous les avons informées de l'endroit où elles pouvaient se rendre. Ils peuvent toujours appeler le numéro de permanence 105 en cas de questions supplémentaires", précise l'organisation. Ils ont également été en contact avec la famille du chauffeur décédé. Le car de la compagnie belge Linden Cars de Rotselaar a percuté un camion sur l'autoroute A3 à Aschaffenburg dans la nuit de vendredi à samedi. L'un des deux chauffeurs de bus, originaire de Herent, n'a pas survécu à l'accident.

Vos commentaires