En ce moment
 
 

Affaire Maddie: le suspect n°1 a violé une dame âgée dans le même village de vacances au Portugal

Affaire Maddie: le suspect n°1 a violé une dame âgée dans le même village de vacances au Portugal
maddie

C'est le tabloïd Daily Mail qui révèle les faits ce jeudi. Commis par l'allemand Christian Brueckner, ils remontent à un an et demi avant la disparition de la petite fille. Son identification a été rendue possible grâce à une vidéo de la scène et un cheveu laissé sur les lieux.

Un an et demi avant la disparition de Maddie, un autre crime a eu lieu dans le même village de vacances de Praia da Luz en Algarve au Portugal, révèle le tabloïd anglais Daily Mail. Une Américaine de 72 ans y a été brutalement violée et dépouillée par Christian Brueckner, l'Allemand désormais principal suspect de la disparition, ou probablement du meurtre (selon le procureur allemand lui-même qui a révélé ce jeudi que Christian Brueckner était le suspect n°1), de Maddie.

Christian Brueckner a été jugé et condamné pour ces faits abjects en décembre dernier, soit 14 ans plus tard puisque le viol remonte à septembre 2005.

L'affaire a commencé lorsque deux personnes qui savaient que Christian Brueckner était incarcéré pour un vol de diesel ont profité de l'absence de ce dernier pour entrer par effraction dans sa maison, commence le Daily Mail. Ils ont regardé le contenu d'une caméra et découvert une scène de viol dont l'auteur n'était autre que celui qu'ils connaissaient, l'occupant de la maison, Christian Brueckner. La police a alors fait des recherches sur des viols commis dans la région et ont finalement abouti à une touriste américaine de 72 ans.

Sa victime a témoigné. Elle raconte qu'elle regardait la télévision lorsqu'elle a été attrapée par derrière et traînée par les cheveux jusqu'à sa chambre où elle a été frappée avec un objet en métal avant d'être attachée, les yeux bandés. Il a ensuite violé la septuagénaire puis il lui a réclamé de l'argent. Elle raconte avoir été dans sa cuisine pour prendre son portefeuille et lui donner ce qu'elle avait, environ 100 euros. Christian Brueckner est parti, non sans lui voler un ordinateur au passage mais aussi en laissant un... cheveu. C'est cette minuscule partie de son corps qui a causé sa perte, l'analyse ADN permettant l'identification.

Lors du procès, il a démenti être le violeur, avançant les noms de plusieurs ex-petites amies qui pourraient attester de sa sexualité normale. Son cheveu ? Amené par un chat qu'il aurait caressé en rue, a-t-il supposé.

Christian Brueckner était arrivé au Portugal à peine âgé de 18 ans avec sa petite amie, pour fuir des problèmes avec la justice allemande, rapporte le Daily Mail. Mais il a été arrêté en 1999 et extradé en Allemagne.

Il a été condamné plusieurs fois en Allemagne et au Portugal pour des vols et trafic de documents et de drogue.

Retourné au Portugal, il a été arrêté en 2017 et extradé une nouvelle fois en Allemagne. La raison ? Sa condamnation à 15 mois de prison par une cour allemande pour l'abus sexuel d'un enfant. Libéré en août 2018 et sans abri, il est parti en Italie où il a été encore une fois arrêté un mois plus tard.

 

Vos commentaires