En ce moment
 
 

Agressivité, excès de vitesse, oubli du clignotant...: les comportements DANGEREUX des Européens sur les routes

Agressivité, excès de vitesse, oubli du clignotant...: les comportements DANGEREUX des Européens sur les routes
©RTL INFO

Ils se voient en conducteurs vigilants et calmes, mais admettent des comportements dangereux et se montrent de plus en plus agressifs: au volant, excès de confiance et autosatisfaction règnent en maître chez les Européens, selon une étude publiée vendredi.

Les automobilistes de onze pays (Belgique, France, Allemagne, Espagne, Grande-Bretagne, Italie, Suède, Grèce, Pologne, Pays-Bas, Slovaquie) ont été interrogés, à l'occasion du 6e baromètre de la conduite responsable, réalisé par Ipsos pour la Fondation Vinci Autoroutes. Avant l'alcool, les stupéfiants et la vitesse excessive, l'inattention sur la route est identifiée par les Européens comme la première cause de la mortalité (54%). Les conducteurs peinent cependant à adopter la bonne conduite, polluée par l'invasion des objets connectés depuis plusieurs années.

Ainsi, si 97% jugent qu'il est dangereux d'écrire des SMS au volant, ils sont près d'un sur quatre à le faire (24%). Interrogés sur ce paradoxe, "les conducteurs répondent qu'ils maîtrisent leur conduite", observe Bernadette Moreau, déléguée générale de la fondation, qui dénonce un "excès de confiance patent". Adeptes du Bluetooth, les Grecs et les Italiens (60%), ainsi que les Polonais, dont 57% paramètrent leur GPS au volant, sont les plus indisciplinés, alors que Britanniques et Espagnols sont les plus prudents. Les Européens sont également beaucoup plus indulgents avec leur conduite qu'avec celle des autres usagers de la route. Très rares sont ceux qui concèdent être "stressés" (10%), "agressifs" (3%), "irresponsables" (1%) ou "dangereux" (1%).

Des attitudes qu'ils attribuent en revanche volontiers aux autres conducteurs: 46% des sondés jugent leurs pairs "irresponsables", "stressés" (36%), "agressifs" (30%) et "dangereux" (28%).

Pourtant, tous admettent avoir des comportements dangereux sur la route. Ainsi, 92% des Suédois, friands de vitesse, admettent dépasser la limitation autorisée. Les Français sont les champions de l'oubli du clignotant (61%) et près d'un Grec sur deux (45%) rechigne à attacher sa ceinture. Cette indiscipline chronique nourrit l'incivilité entre automobilistes. Les automobilistes sont également plus nombreux à insulter leurs pairs (56%, +2 pts).

Au jeu des noms d'oiseaux, les Grecs remportent la palme (71%), juste devant les Français (69%), alors que les Suédois sont les plus flegmatiques (32%). Sondage réalisé par Ipsos du 25 février au 13 mars 2019 par internet auprès d'un échantillon de 12.418 personnes âgées de 15 ans et plus, dont 1.000 minimum dans chaque pays, selon la méthode des quotas.

Vos commentaires