En ce moment
 
 

Alex, un Belge à Londres, a vécu l'attaque: "J'ai vu dans ses yeux qu'il voulait tuer tout le monde"

  • Alex s

  • Alex, un Belge à Londres, a vécu l

 
 
 

Londres a été frappée par un attentat ce samedi soir. Trois individus ont utilisé une camionnette pour foncer dans la foule, avant de poignarder des passants dans les rues et les bars d'un quartier très prisé de la capitale anglaise.

Alex, un Belge vivant et travaillant à Londres, nous a contactés via le bouton orange Alertez-nous pour témoigner. Encore sous le choc, terrassé par cet événement tragique, il explique ce qu'il a vécu. "Je travaille au plein centre de Borough Market, dans un restaurant. Comme tous les samedis soirs, je travaillais. À 22h08 j'étais dans le restaurant quand ça s'est passé", commence par expliquer Alex.

Le quartier est très animé, beaucoup de personnes sont de sortie pour profiter de la soirée. "Il y avait énormément de monde. Notre restaurant ferme un peu plus tôt, mais le pub juste à côté était rempli et le restaurant juste en face, le Black & Blue, qui fait aussi pub, il y avait pas mal de monde. Nous il restait juste deux clientes, qui sont restées avec nous toute la soirée", confie le Belge.


"Il a tapé à la porte en criant 'C'est pour Allah'"

En quelques instants, le fête devient cauchemar. "Ça s'est passé très très vite. Je venais de fermer le restaurant, j'allais compter la caisse, quand on a entendu des cris et qu'on a vu des gens courir. Avec des collègues on est sorti voir ce qui se passait. On a d'abord cru à une bagarre qui avait dégénéré. Puis en quelques secondes la pression est montée, on a juste eu le temps de fermer la façade du restaurant, de fermer la porte à clé, et cinq secondes après, l'agresseur est passé devant chez nous avec un couteau ensanglanté. Il a tapé à la porte du restaurant en criant 'C'est pour Allah'. On voyait dans ses yeux qu'il voulait juste tuer tout le monde", décrit Alex, en larmes.


"On est descendu en bas et on s'est enfermé"

Voyant qu'il ne pouvait pénétrer dans le restaurant où travaille Alex, le terroriste choisit une autre cible. "Il s'est dirigé vers le Black & Blue, juste en face. Ils étaient encore ouverts. Il est entré à l'intérieur, et là il y a eu un mouvement de foule. Les gens se sont mis à courir dehors, à se marcher les uns sur les autres. À ce moment-là, nous on est descendus en bas avec les deux clientes. Avec mes collègues on s'est enfermé dans la salle du stock, on a éteint toutes les lumières et on s'est enfermé. On a appelé la police. On a attendu là… je ne sais pas combien de temps. Le temps paraissait tellement long", explique Alex.

Après 30 à 40 minutes, notre témoin et les personnes présentes avec lui sont finalement sorties de leur cachette. "On a vu deux policiers devant chez nous. Ils étaient vraiment sur les dents. Ils nous ont dit de ne pas sortir maintenant, de rester en bas, que la situation n'était pas encore sous contrôle. Donc on est resté en bas enfermé, dans le noir. Quelques minutes plus tard, ils sont venus frapper à la porte et ils nous ont évacués avec les mains sur la tête, les uns derrière les autres. On a couru pendant un quart d'heure pour évacuer tout le quartier. Tout le quartier était bouclé", précise notre témoin.


"Je pense à tous ces gens, blessés, morts, ensanglantés"

"Je suis vraiment choqué. Je suis en vie et je vais bien. Mais je pense à tous ces gens que j'ai vu, qui étaient blessés, qui étaient morts, ensanglantés. On pense toujours que ça n'arrive qu'aux autres… Je ne pense pas que je pourrais vivre ça. Tous les jours je vais travailler là-bas, c'est un quartier que j'adore. Borough Market à Londres, c'est un quartier très prisé et très connu. Et en une demie seconde, ça a basculé dans l'horreur complet. Il n'y a pas de mot pour décrire ce qui s'est passé. Il n'y a pas de mot", explique Alex.

À la fin de son témoignage, le Belge pense toujours à ses collègues du Black & Blue. "J'espère de tout cœur qu'ils sont sains et saufs et qu'ils vont bien. Mais je n'en sais rien", confie-t-il.




 

Vos commentaires