En ce moment
 
 

Aucun candidat à la présidence du Parlement n'obtient la majorité absolue au premier tour

Aucun candidat à la présidence du Parlement n'obtient la majorité absolue au premier tour
Italie

(Belga) Aucun des quatre candidats à la présidence du Parlement européen n'est parvenu à obtenir, mercredi matin, la majorité absolue des suffrages exprimés par les eurodéputés lors du premier tour de vote. Le seuil pour l'emporter était fixé à 332 voix, a annoncé le président sortant, Antonio Tajani.

Arrivé en tête, le social-démocrate italien David Sassoli a obtenu les suffrages de 325 eurodéputés, soit 7 trop peu que pour l'emporter. Il a devancé l'eurosceptique tchèque Jan Zahradil (162 voix), l'écologiste allemande Ska Keller (133 voix) et la députée d'extrême-gauche espagnole Sira Rego (42 voix). L'ensemble de ces candidats restent en lice pour le deuxième tour, qui débutera dès 11h40. Si aucun d'entre eux ne parvient à obtenir de majorité absolue au bout de trois tours, une majorité simple suffirait lors d'un quatrième, où ne s'opposeraient que les deux candidats arrivés en tête du troisième. Les libéraux centristes de Renew Europe (RE) et les chrétiens-démocrates du Parti Populaire européen (PPE), principale famille politique de l'hémicycle, n'ont pas présenté de candidats à cette élection. Ces deux groupes soutiennent vraisemblablement le compromis élaboré la veille par le Conseil européen, le cénacle rassemblant les chefs d'Etats et de gouvernement de l'UE. Dans le cadre d'une répartition des hautes fonctions européennes, le Conseil avait en effet préconisé un partage de la présidence du Parlement entre les sociaux-démocrates du S&D et les conservateurs du PPE lors de la législature 2019-2024. (Belga)

Vos commentaires