En ce moment
 
 

Aveugle, elle travaille comme coiffeuse et roule à vélo

La police italienne a annoncé vendredi avoir déféré à la justice une femme qui percevait depuis des années une pension d'invalidité car étant "totalement aveugle". Pourtant, dans les faits, elle coiffait les clientes de son salon et se déplaçait à vélo.

Propriétaire d'un salon de coiffure à Lugo, dans la province de Ravenne, la femme en question, âgée de 62 ans, était d'un point de vue administratif "totalement aveugle". La première attestation de cécité partielle date de 1986. Une autre de 1997 affirme que la dame "doit être accompagnée quand elle sort de chez elle". La dernière, de 2008, déclare qu'elle peut compter les doigts à quelques centimètres du visage et ne peut pas travailler, selon la même source qui précise que les médecins membres de la Commission pour l'invalidité et le médecin spécialiste avaient "des opinions non concordantes".

43.000 euros d'indemnités

En recoupant les données entre la liste des aveugles et leurs activités professionnelles, la police est remontée jusqu'à la propriétaire du salon de coiffure. Elle l'a suivie pendant des journées, la filmant en train de couper les cheveux de ses clientes, de se déplacer normalement dans la rue en respectant les feux, choisissant des habits dans des magasins, faisant ses courses au marché et se déplaçant même à vélo.

Cette dame a perçu au total quelque 43.000 euros de pension et d'indemnités d'accompagnement, dont le versement lui a été immédiatement suspendu par un juge qui a décidé également de se pencher sur le travail de la commission ayant délivré l'attestation de cécité.

Vos commentaires