En ce moment
 

Basket: Fenerbahçe défendra son titre contre le Real Madrid en Euroligue

Basket: Fenerbahçe défendra son titre contre le Real Madrid en Euroligue
Nicolo Melli (Fenerbahçe) tente un panier devant Brandon Davies du Zalgiris Kaunas en demi de l'Euroligue, le 18 mai 2018 à BelgradeAndrej ISAKOVIC

Fenerbahçe défendra son titre de champion d'Europe de basket face au Real Madrid, le détenteur du record des trophées, dans une finale inédite de l'Euroligue, dimanche à Belgrade.

Les Madrilènes, avec dans leurs rangs le Français Fabien Causeur, ont éliminé en demi-finale le CSKA Moscou de Nando De Colo, 92 à 83. Le club turc avait pris le premier ticket en battant l'invité-surprise du Final Four, le Zalgiris Kaunas, 76 à 67.

L'an passé, le "Fener" s'était débarrassé de Madrid en demi-finale, avant de donner au basket turc son premier titre européen. Il avait perdu l'année précédente contre le CSKA Moscou en finale.

Le Real Madrid visera lui un dixième titre dans sa quatrième finale en six ans, sa dernière victoire datant de 2015. Après une année difficile (5e de la saison régulière), il est revenu à son meilleur niveau en récupérant notamment Sergio Llull, le MVP de 2017, blessé depuis l'été dernier et décisif en demie (16 points, 5 passes).

Le CSKA, une nouvelle fois, n'a pas su transformer sa domination de la saison régulière (1er) au Final Four, où il s'incline pour la cinquième fois en six ans en demi-finale (1 titre en 2016).

- De Colo fait son match -

Les Moscovites ont pourtant commencé en trombe (30-20 après un quart-temps), mais ils étaient déjà repassés derrière à la mi-temps (47-46) et ont ensuite couru en vain après le score.

Nando De Colo a pris ses responsabilités (20 points) malgré une adresse moyenne (5 sur 15 au tir). Côté madrilène, Fabien Causeur a été sobre et efficace (6 points à 2 sur 2 à 3 points, 3 passes décisives). Ce sera sa première finale.

Le jeune prodige du Real Madrid, Luka Doncic, 19 ans, favori pour le titre de MVP face à De Colo, a marqué 16 points.

Dans la première demi-finale, c'est un joueur bien connu en France, le meneur vétéran Bobby Dixon, 35 ans, qui a fait la différence pour Fenerbahçe avec 19 points et un rôle décisif en fin de rencontre. L'Américain, naturalisé turc sous le nom d'Ali Muhammad, a commencé sa carrière en ProB à Saint-Étienne puis a porté les maillots de Gravelines, du Mans, de Villeurbanne et de Dijon. Il était déjà des deux premières finales avec le club d'Istanbul.

Fenerbahçe a fait la course en tête pendant tout le match. L'écart a oscillé entre dix et deux points mais Kaunas n'est jamais passé devant, malgré les 16 points du Canadien Kevin Pangos.

Dans les rangs du club lituanien, qui jouait sa première demi-finale depuis son titre de 1999, le Français Axel Toupane a fait un match discret (6 points).

Vos commentaires