Brexit - "Le Brexit n'est pas une décision de tourner le dos à la Belgique" (Walker)

Brexit -

(Belga) Robin Walker, ministre britannique chargé de la Sortie de l'Union européenne, plaide pour "une relation forte" entre le Royaume-Uni et la Belgique, dans les colonnes de L'Echo vendredi. Il était à Bruxelles jeudi pour appeler à démarrer "au plus vite" les négociations sur la relation future entre son pays et l'UE.

"Le Brexit n'est pas une décision de tourner le dos à l'Europe ou à la Belgique", a assuré Robin Walker, interrogé par le quotidien, après avoir rencontré jeudi la Fédération des Entreprises de Belgique (FEB). "J'ai rencontré le milieu belge des affaires pour explorer les domaines où nous avons un intérêt mutuel à préserver la continuité et une relation forte", poursuit-il. "Le marché automobile est un excellent exemple où il existe une chaîne d'approvisionnement opérant entre la Belgique et le Royaume-Uni. Dans le secteur chimique aussi, vous avez un grand nombre de processus industriels chimiques en Belgique qui intéressent le Royaume-Uni. Nous voulons nous assurer que des normes de haut niveau continueront à être appliquées et que ces biens seront toujours échangés entre nos deux pays", a-t-il fait part. Il garantit donc que les compteurs ne seront pas remis à zéro entre les deux pays. "La Belgique est un des dix premiers investisseurs au Royaume-Uni, et nous sommes un des investisseurs majeurs en Belgique. Notre relation doit continuer." (Belga)

Vos commentaires